Bréau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec le quartier de Bréau à Fontainebleau.

Bréau
Bréau
Église Notre-Dame-de-la-Nativité.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Nangis
Intercommunalité Communauté de communes de la Brie nangissienne
Maire
Mandat
Bernard Frisinghelli
2014-2020
Code postal 77720
Code commune 77052
Démographie
Gentilé Bréautins
Population
municipale
318 hab. (2016 en diminution de 8,09 % par rapport à 2011)
Densité 236 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 44″ nord, 2° 52′ 45″ est
Altitude Min. 87 m
Max. 113 m
Superficie 1,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bréau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bréau
Liens
Site web http://www.breau.fr/

Bréau est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Bréautins.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à environ 18 kilomètres à l’est de Melun[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bréau[2]
Bombon Bombon Bombon
Bombon Bréau[2] La Chapelle Gauthier
Bombon La Chapelle Gauthier La Chapelle Gauthier

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de deux cours d'eau référencés :

  • la rivière l’Almont (ou ru d'Ancœur ou ru de Courtenain), longue de 42,1 km[3], affluent de la Seine en rive droite ;
  • le fossé 01 du Bois aux Moines (cours d'eau naturel et chenal non naviguable), 3,67 km[4].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 1,78 km[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Broilium vers 1142[6].

Dérivé du mot gaulois brogi, le mot bas-latin brogilus a le sens de « petit bois enclos »[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1309 Antoine Ribaud et sa femme Madeleine Boucher fondèrent le couvent de Saint-François (couvent des religieux pénitents du tiers-ordre de Saint-François). L'archevêque de Sens, dont le couvent dépendant, était alors Jacques Davy du Perron [Passage problématique], également cardinal.

En décembre 1642 la seigneurie de Bréau-en-Brieest érigée en baronnie en faveur de François de Verthamon, maître des requêtes.

En 1772, Bréau faisait partie de l'archidiaconé et doyenné de Melun, dépendant du diocèse de Sens. Le seigneur en était M. Geoffroy (de même que pour Bombon). Le village comptait 40 feux (190 habitants en 1841) et dépendait de Melun pour le bailli et le grenier à sel.

L'ancien château a été reconstruit au début du XIXe siècle. Madame Garreau, son propriétaire en 1841, y fit faire des aménagements importants et s'occupa également d'apporter des améliorations à la commune notamment en en faisant arranger les chemins. Elle possédait aussi le moulin à vent de Bizeau[7]. Au début du XXe siècle, il appartient à la philantrope Grace Whitney-Hoff

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Bréau se trouve dans le département de Seine-et-Marne. Rattachée depuis la Révolution française à l'arrondissement de Melun[8], elle intègre le l'arrondissement de Provins afin de faire coïncider les limites d'arrondissement et celles des intercommunalités[9].

Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la troisième circonscription de Seine-et-Marne.

Elle faisait partie depuis 1817 du canton de Mormant[8]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune intègre le canton de Nangis.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la communauté de communes de l'Yerres à l'Ancœur, créée fin 2005.

Celle-ci disparait le et la plupart de ses communes, dont Bréau, rejoignent le la communauté de communes de la Brie nangissienne.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 En cours Bernard Frisinghelli DVG[10] Mécanicien naviguant
Vice-président de la communauté de communes de la Brie nangissienne (2017 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2016, la commune comptait 318 habitants[Note 1], en diminution de 8,09 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
172195169168208212221205225
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
213220212208218210205180154
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
154145126117117114116135148
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
118105125182301343350358329
2016 - - - - - - - -
318--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château XIXe
  • Pont Napoléon
  • Ferme du Couvent.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Localisation de Bréau » sur Géoportail (consulté le 28 mars 2019).
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Sandre, « L’Almont »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 du Bois aux Moines (F4454500) »
  5. Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 25 novembre 2018
  6. a et b – Marianne Mulon –Noms de lieux d’Île-de-France, Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207)
  7. Louis Michelin, Essais historiques et statistiques sur le département de Seine et Marne, vol. 2, Melun, Imprimerie A. C/ Michelin, , 724 p. (lire en ligne), p. 482.
  8. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. « Arrêté du 30 décembre 2016 du préfet de la région d'Île-de-France portant modification des limites territoriales des arrondissements du département de Seine-et-Marne », Recueil des actes administratifs de la préfecture d'Île-de-France, no spécial IDF-001-2017-01,‎ , p. 11-23 (lire en ligne [PDF], consulté le 21 août 2018).
  10. « Extrait de la fiche de M. Bernard Frisinghelli », sur http://www.lesbiographies.com, (consulté le 1er octobre 2018).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.