Saint-Soupplets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Saint-Souplet, commune du Nord ou Saint-Souplet-sur-Py, commune de la Marne

Saint-Soupplets
Saint-Soupplets
La mairie, installée dans le château de Maulny.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton Claye-Souilly
Intercommunalité Communauté d'agglomération du pays de Meaux
Maire
Mandat
Stéphane Devauchelle
2014-2020
Code postal 77165
Code commune 77437
Démographie
Gentilé Sulpiciens
Population
municipale
3 266 hab. (2015 en augmentation de 0,52 % par rapport à 2010)
Densité 237 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 22″ nord, 2° 48′ 28″ est
Altitude Min. 88 m
Max. 179 m
Superficie 13,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Saint-Soupplets

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Saint-Soupplets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Soupplets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Soupplets
Liens
Site web saint-soupplets.fr

Saint-Soupplets est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Sulpiciens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville est à 46 km de Paris.

Communes limitrophes de Saint-Soupplets
Marchémoret Oissery Forfry
Montgé-en-Goële Saint-Soupplets Gesvres-le-Chapitre
Cuisy Le Plessis-l'Évêque Monthyon

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Le Logis Vert, les Chaumont.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de trois cours d'eau:

  • le ru des Avernes, 8,2 km[1], affluent de la Therouanne  ;
  • le ru de la Fontaine Saint-Jean, 1 km[2] ;
  • le Ru Gibot, 2,7 km[3], qui se jette dans le ru des Avernes.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 7,690 km[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , le général Maunoury établit le quartier général de la VIe armée française à Saint-Soupplets, en vue de la bataille de l'Ourcq.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Soupplets Blason Parti d'azur à trois épis de blé d'or, celui du milieu feuillé du même, et d'argent à une tête de crosse d'or*, sommant le tout, au chef burelé d'azur et d'argent à trois fleurs de lys d'or brochant sur le burelé.
Détails
* Il y a là non-respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives.
Adopté en conseil municipal, enregistré auprès de la Commission nationale héraldique le [5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
? février 2002[6] Triphonie Lecompte   Démissionnaire
février 2002 avril 2014 Francis Delabarre UMP Contrôleur de gestion
Président de la CC des Monts de la Goële (2008 → 2014)
avril 2014 en cours Stéphane Devauchelle UMP Cadre d'Aéroports de Paris
Président de la CC des Monts de la Goële (2014 → )

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Gendarmerie Nationale.

Centre de secours et d'incendie.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2015, la commune comptait 3 266 habitants[Note 1], en augmentation de 0,52 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
810820735820870818828778748
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
744746715712855802768718706
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
738719681572597599633650693
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
6567571 1222 0082 7212 8903 2303 2463 253
2015 - - - - - - - -
3 266--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Sulpice.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Tronchon (1759-1828), médaille d’or de la Société Royale d’Agriculture, chevalier de la Légion d’honneur, membre de la chambre des députés.
  • Henri Caroly (1884-1914), peintre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Saint-Soupplets : souvenirs d'un village sans histoire, Annie Chambault, Amatteis, 2002 (ISBN 2868492061)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]