Vinantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vinantes
Image illustrative de l'article Vinantes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton Mitry-Mory
Intercommunalité Communauté de communes Plaines et Monts de France
Code postal 77230
Code commune 77525
Démographie
Gentilé Vinantais
Population
municipale
377 hab. (2015 en augmentation de 8,33 % par rapport à 2010)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 00′ 33″ nord, 2° 44′ 10″ est
Altitude Min. 80 m
Max. 122 m
Superficie 5,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Vinantes

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Vinantes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vinantes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vinantes
Liens
Site web vinantes.fr

Vinantes est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Vinantais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Vinantes est située en Goële à 15 km au nord-ouest de Meaux et à 8,5 km au sud-ouest de Dammartin-en-Goële.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Vinantes
Montgé-en-Goële
Nantouillet Vinantes Le Plessis-aux-Bois
Saint-Mesmes Villeroy, Charny

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune[1] se compose des :

  • ru de l'Abîme (autre toponyme de la rivière Beuvronne, longue de 23,9 km[2], affluent en rive droite de la Marne) ;
  • ru de Beauvais, long de 1,1 km[3], affluent de la Beuvronne.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Réseau de bus Goëlys :

  • Ligne 711 (Meaux - Moussy-le-Neuf)
  • Ligne 756 (Moussy-le-Vieux - Claye-Souilly)
  • Ligne 710 (Le Plessis-l'Evêque - Longperrier)

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2014, le nombre total de logements dans la commune était de 137 (dont 94,3% de maisons et 3,5% d‘appartements).

Parmi ces logements, 95,5% étaient des résidences principales et 4,5% des logements vacants (pas de résidence secondaire) .

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 80,7% contre 17,8% de locataires[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du nom d’un ancien domaine gallo-romain Vicus Nanti[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Découverte d'un important habitat gallo-romain a proximité des sources de la Beuvronne atteste une occupation du territoire au cours de la première moitié du IVe siècle[5] .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Meaux du département de Seine-et-Marne. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la septième circonscription de Seine-et-Marne.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Dammartin-en-Goële[6]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune rejoint le canton de Mitry-Mory.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de la petite communauté de communes de la plaine de France. Celle-ci a fusionné avec d'autres intercommunalités pour former, le , la communauté de communes Plaines et Monts de France dont Vinantes est désormais membre.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Élections nationales[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.

du ivé

Liste des maires successifs[8]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 mars 2008 Charles Pelletier[9]   agriculteur
mars 2008 février 2017[10] Denis Pisowicz   responsable d'essais chez Panhard
Décédé en fonctions

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[12].

En 2015, la commune comptait 377 habitants[Note 1], en augmentation de 8,33 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
192 175 194 173 140 165 188 199 184
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
173 154 157 153 237 210 206 206 197
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
188 174 196 210 247 255 258 222 224
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
181 201 179 194 247 287 328 355 377
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le nombre de ménages fiscaux en 2014 était de 124 représentant 360 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 24 968 €[4].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église placée sous le vocable de l'Assomption-de-la-Vierge, XVIIe et XVIIIe siècles[14].
  • Fontaine
  • Plaque commémorative du réseau Armand
  • Pigeonnier porche XIXe siècle
  • Personnalités liées à la commune

[15]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plan cadastral de Vinantes
  2. Sandre, « La Beuvronne »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - ru de Beauvais (F6610650) »
  4. a et b Statistiques officielles de l‘INSEE.
  5. le patrimoine des communes de la seine et marne, flohic (ISBN 2-84234-100-7), p. 438
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Résultats de l’élection présidentielle 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur
  8. « Les maires de Vinantes », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 15 février 2017).
  9. « Le maire de Vinantes crée la polémique », Le Paruisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne) « À Vinantes, la polémique enfle autour du parrainage de Jean-Marie Le Pen par le maire, Charles Pelletier. (...) Dimanche dernier à Vinantes, Jean-Marie Le Pen est sorti en tête du premier tour avec 22,4 % des voix, suivent Jacques Chirac avec 21,7 % et Lionel Jospin avec 9,8 % ».
  10. « Vinantes. Les obsèques du maire Denis Pisowicz ont lieu ce mercredi », Le Paruisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne) « Il était à la tête de cette petite commune de 370 habitants depuis 2008. Denis Pisowicz, le maire de Vinantes est décédé vendredi matin ».
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  14. « Objets mobiliers classés de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture
  15. LE PATRIMOINE DES COMMUNES DE LA SEINE ET MARNE, FLOHIC (ISBN 2-84234-100-7), p. 439