Mauperthuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mauperthuis
La mairie.
La mairie.
Blason de Mauperthuis
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton Coulommiers
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Coulommiers
Maire
Mandat
Dominique Carlier
2014-2020
Code postal 77120
Code commune 77281
Démographie
Gentilé Malperthusiens
Population
municipale
491 hab. (2015 en augmentation de 1,03 % par rapport à 2010)
Densité 249 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 07″ nord, 3° 02′ 22″ est
Altitude Min. 76 m
Max. 138 m
Superficie 1,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Mauperthuis

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Mauperthuis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mauperthuis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mauperthuis

Mauperthuis (prononcé [mɔ.pɛʁ.ˈɥi]) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Malperthusiens

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont Saint-Augustin et Saints.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

L'Oursine et Laval.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porte le nom de Mont-Aubetin[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 2008 Daniel Chipaux   Agriculteur
mars 2008 juin 2009 Marie-Agnès Munier    
juin 2009 2014 Sophie Péronnet   Fonctionnaire territoriale
2014 en cours Dominique Carlier    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2015, la commune comptait 491 habitants[Note 1], en augmentation de 1,03 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
395 441 408 358 408 398 397 378 356
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
368 351 362 302 281 288 281 278 256
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
254 259 252 216 229 202 207 198 254
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
222 220 230 322 406 429 468 474 499
2015 - - - - - - - -
491 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Police - Gendarmerie[modifier | modifier le code]

Mauperthuis dépend du commissariat de police nationale de Coulommiers.

Sapeurs-Pompiers[modifier | modifier le code]

Mauperthuis dépend du centre d'intervention et de secours de Faremoutiers.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

La fontaine de Mauperthuis.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre de Mauperthuis. La façade occidental et le clocher en ont été inscrits aux Monuments historiques par arrêté du 18 octobre 1983. L'église en totalité est inscrite aux Monuments historiques depuis un arrêté du 1er mars 1996.
  • Fontaine de Mauperthuis, et abreuvoir, inscrits aux Monuments historiques depuis un arrêté du 8 décembre 1969.
  • Monument disparu : le château de Mauperthuis, que Anne-Pierre de Montesquiou-Fézensac (1739-1798) fait construire à partir de 1764 dans le style néo-classique, par l'architecte Claude Nicolas Ledoux [5]. Le parc en est aménagé à l'anglaise par Hubert Robert et Alexandre-Théodore Brongniart , parsemé de nombreuses fabriques. La grotte de rocaille est classée Monument Historique, depuis un arrêté du 30 décembre 1991. Le parc comportait aussi une pyramide, toujours subsistante aujourd'hui.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  5. Michel Gallet, « Ledoux et Paris », Cahiers de la Rotonde 3,‎ , p. 67 à 71