Voulton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Voulton
Voulton
Église priorale Notre-Dame-de-l'Assomption (Voulton).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Provins
Intercommunalité Communauté de communes du Provinois
Maire
Mandat
Martial Dorbais
2014-2020
Code postal 77560
Code commune 77530
Démographie
Population
municipale
312 hab. (2015 en augmentation de 2,63 % par rapport à 2010)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 06″ nord, 3° 20′ 03″ est
Altitude Min. 143 m
Max. 181 m
Superficie 26,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Voulton

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Voulton

Voulton (Outon, en ancien dialecte) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France. Les habitants sont appelés les Voultonais. La commune recensait 313 habitants en 2009.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Voulton possède une superficie de 2 629 hectares (soit 26,29 km2) et est localisée dans l'arrondissement de Provins[1]. Les communes limitrophes de Voulton incluent : Rupéreux, Courchamp, Rouilly, Beauchery-Saint-Martin et Saint-Hilliers[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rupéreux Augers-en-Brie Villiers-Saint-Georges Rose des vents
Courchamp
Saint-Hilliers
N Beauchery-Saint-Martin
O    Voulton    E
S
Rouilly Saint-Brice Léchelle

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est à Voulton et à l'Est du village, que se trouvait le 18e corps d'armée Français lorsque commença la bataille de la Marne, le 6 septembre 1914 à 6 heures du matin[5].
La gauche du 18e corps, refoula les avant-postes du IIIe corps allemand et bivouaqua, le soir, autour d'Augers-en-Brie[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2000 en cours Martial Dorbais    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de Voulton était de 294 au recensement de 1999, 310 en 2006 et de 310 en 2007 ; la densité de population a été de 11,79 habitants par km² en 2007. Le nombre de logements a été estimé à 127 en 2007 ; ces logements se composent de 114 résidences principales, 5 résidences secondaires ou occasionnels ainsi que 8 logements vacants[2].


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2015, la commune comptait 312 habitants[Note 1], en augmentation de 2,63 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
127121120108107114308386406
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
408425420427434409442445421
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
417377430372374350343408358
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
306345238305300293310301312
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Claude Douet marquis du Houssay fermier général de 1757 à 1778, propriétaire du château du Houssay.
  • Son fils Jean-CLaude Douet, lui aussi fermier général époux de Marie Claude Batailhe de Francès, tous les deux furent guillotinés.
  • Jean-Charles Davost, député du tiers état pour le Bailliage de Provins, cultivateur à Voulton, voir la page Liste des députés des États généraux de 1789, par ordre, bailliage et sénéchaussée.
  • Le premier mort de la Seconde Guerre mondiale : Pierre Martellière né à Voulton, voir les liens externes.

Patrimoine monumental et artistique[modifier | modifier le code]

Chapiteau du portail occidental de la priorale.

Le prieuré de Voulton a été fondé en 1087 par Raynaud, seigneur de ce lieu et par sa femme Odeline. Ils y établissent des religieux de l'ordre de Saint-Augustin qu'ils font venir d'Essomes près de Château-Thierry. De l'église de cette époque, il ne reste rien. En 1180 le seigneur de l'époque, nommé Raoul, fait don au prieuré d'une importante relique, c'est un riche et précieux crucifix en argent qui contient un morceau de la vraie croix. Dès lors, les pèlerins affluent à Voulton, apportant de nombreuses offrandes qui, avec les dons très importants des seigneurs des environs, permirent de bâtir l'église actuellement aperçue. Le prieuré coule des jours paisibles jusqu’aux guerres de religion qui vont causer sa ruine[11]. En 1567, une troupe de huguenots met le feu au clocher et au prieuré. Les religieux sans abri retournent à Essomes. Au XVIIe siècle, le prieuré est reconstruit. En 1755 il cesse d’exister et est définitivement rattaché à Essomes. Les guerres de religion et la Révolution ont fortement endommagé l’église. Aussi, vers 1840, monseigneur Allou, évêque de Meaux et Prosper Mérimée, secondés par la jeune administration des monuments historiques décident de procéder au classement et à la restauration de l’édifice[11],[12].

D'autres monuments incluent la priorale Notre-Dame-de-l'Assomption (XIIe siècle-XIIIe siècles), classée par liste en 1840[13], un pavillon d'angle (anciennement le premier château construit au début du XVIIe siècle par Fortin de la Hoguette, incendié en 1685) et le second château du Houssay (construit par Claude Douet au XVIIIe siècle, il fut acquis par la famille de Boisgelin)[14].

Un tableau de Georges Mathieu s'intitule Voulton, il fut exposé à la galerie Charpentier en 1965, no 108 du catalogue.

Eau de Paris[modifier | modifier le code]

L'aqueduc de la Voulzie, construit en 1925, alimente la capitale en détournant une partie des eaux de la Voulzie qui prend sa source à Voulton. Il rejoint l'aqueduc de la Vanne entre Fontainebleau et Paris, et fournit près d'un quart de l'eau potable de la capitale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]