Tigeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tigeaux
Tigeaux
Le puits Saint-Leu.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Intercommunalité Communauté d'agglomération Coulommiers Pays de Brie
Maire
Mandat
Danielle Poirson
2014-2020
Code postal 77163
Code commune 77466
Démographie
Population
municipale
381 hab. (2017 en augmentation de 1,33 % par rapport à 2012)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 39″ nord, 2° 54′ 04″ est
Altitude Min. 50 m
Max. 130 m
Superficie 6,12 km2
Élections
Départementales Canton de Serris
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Tigeaux
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Tigeaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tigeaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tigeaux
Liens
Site web http://www.tigeaux.fr/

Tigeaux est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Tigéens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à environ 4 kilomètres au sud de Crécy-la-Chapelle[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont : Dammartin-sur-Tigeaux, Monthérand, commune libre de Guérard, Serbonne (hameau de Crécy-la-Chapelle), Voulangis et Villeneuve-le-Comte.

Rose des vents Crécy-la-Chapelle Guérard Rose des vents
Voulangis N
O    Tigeaux    E
S
Villeneuve-le-Comte Dammartin-sur-Tigeaux

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de trois cours d'eau référencés :

Le Grand Morin, à hauteur du pont de Rezy
    • le ru de Binel, 3 km[3], affluent du Grand Morin ;
    • le ru du Cul d'eau, 1,6 km[4], au point de confluence rive gauche : km 103.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 3,96 km[5].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par : (BUS) Darche-Gros 02 31 38.

Le sentier de grande randonnée GR1 passe sur le territoire de la commune et se prolonge vers Crécy-la-Chapelle au nord et Guérard à l'est.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

En 2018[6], le territoire de la commune se répartit[Note 1] en en 53,1 % de forêts, 42,5 % de terres arables et 4,4 % de zones urbanisées[5],[7].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2016, le nombre total de logements dans la commune était de 187 dont 97,3 % de maisons et 2,2 % d'appartements[Note 2].

Parmi ces logements, 84,4 % étaient des résidences principales, 4,6 % des résidences secondaires et 1,1 % des logements vacants.

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s'élevait à 89,9 % contre 6,9 % de locataires et 3,1 % logés gratuitement [8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mentionné au XIVe siècle, Tigiaut[9] (autres graphies : Tigeault, Tigeaut, Tijost)[10].

Le nom du village vient probablement de tigellæ, « Les tiges dans l'eau », qui étaient des tiges de lin immergées dans le Grand Morin que le courant rouissait et durcissait pour faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse avec la tige[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Église à la collation de l'évêque de Meaux[réf. nécessaire].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans le département de Seine-et-Marne.

Initialement rattachée à l'arrondissement de Coulommiers, elle intègre en 1926 celui de Melun[12], puis en 2006 l'arrondissement de Provins[13]. Afin de faire coïncider les limites d'arrondissement et celles des intercommunalités, elle intègre le l'arrondissement de Meaux[14].

Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1958 de la quatrième circonscription de Seine-et-Marne.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Rozay-en-Brie[12]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Serris.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune a adhéré en 1993 au district rural de Crécy-la-Chapelle-Vallée du Grand Morin, qui s'est transformé en 1994 pour devenir la communauté de communes du Pays Créçois, dont la commune est toujours membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[15]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2005[16] Alain Le Stang   Démissionnaire
décembre 2005 en cours Danielle Poirson    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[18].

En 2017, la commune comptait 381 habitants[Note 3], en augmentation de 1,33 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
191250216257279258251262283
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
288270273248220185204177187
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
209215185165154155158212136
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
111115140214343366373374375
2013 2017 - - - - - - -
378381-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques 2018 de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Localisation de Tigeaux » sur Géoportail (consulté le 31 août 2018).
  2. Sandre, « Le Grand Morin »
  3. Sandre, « Ru de Binel »
  4. Sandre, « Ru du Cul Deau »
  5. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 31 août 2018
  6. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  7. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  8. Statistiques officielles de l‘INSEE, section Logement consulté le 22 mai 2020
  9. http://cths.fr/dico-topo/affiche-vedettes.php?cdep=77&cpage=529
  10. Dictionnaire Topographique de Seine Et Marne
  11. « Le rouissage de lin, une opération délicate | Le lin côté nature », sur www.lelin-cotenature.fr (consulté le 2 octobre 2019)
  12. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. « Commune de Tigeaux (77466) », Géographie administrative et d'étude - COG, INSEE, (consulté le 31 août 2018).
  14. « Arrêté du 30 décembre 2016 du préfet de la région d'Île-de-France portant modification des limites territoriales des arrondissements du département de Seine-et-Marne », Recueil des actes administratifs de la préfecture d'Île-de-France, no spécial IDF-001-2017-01,‎ , p. 11-23 (lire en ligne [PDF], consulté le 21 août 2018).
  15. « Les maires de Tigeaux », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 31 août 2018).
  16. « Le maire a démissionné », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2018).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.