Paléogène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paléogène
Notation chronostratigraphique E
Notation française eg
Équivalences nummulitique
Niveau Période / Système
Érathème / Ère
- Éonothème / Éon
Cénozoïque
Phanérozoïque

Stratigraphie

Début Fin
Point stratotypique mondial 66,0 Ma
(extinction Crétacé-Tertiaire)
Point stratotypique mondial 23,03 Ma

Subdivisions

Paléogéographie et climat

Taux de O2 atmosphérique env. 28 %vol[1]
(140 % de l'actuel)
Taux de CO2 atmosphérique env. 500 ppm[2]
(2 fois le niveau d'avant la révolution industrielle)
Température moyenne 18 °C[3]
(+°C par rapport à l'actuel)

Contexte géodynamique

Faune et flore

Description de cette image, également commentée ci-après

Mammifères, ici Moeritherium

Évolution

Le Paléogène, sur l'échelle des temps géologiques, est la plus ancienne période géologique du Cénozoïque. Succédant à l'extinction du Crétacé et précédant le Néogène, il s'étend de 66,0 à 23,03 millions d'années avant le présent[4]. Le Paléogène est synonyme du Nummulitique défini par Adolphe d'Archiac.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Le Paléogène est subdivisé en trois époques, de la plus ancienne à la plus récente : le Paléocène, l'Éocène et l'Oligocène[5].

Oligocène
(28,1 à 23,03 Ma)
(33,9 à 28,1 Ma)
Éocène
(37,8 à 33,9 Ma)
(41,2 à 37,8 Ma)
(47,8 à 41,2 Ma)
(56,0 à 47,8 Ma)
Paléocène
(59,2 à 56,0 Ma)
(61,6 à 59,2 Ma)
(66,0 à 61,6 Ma)

Paléogéographie[modifier | modifier le code]

Les mers intérieures d'Amérique du Nord se sont rétrécies. La dérive des continents s'est poursuivie sans changements notables par rapport à la période précédente.

Climat[modifier | modifier le code]

Globalement le climat se refroidit, mais la fin du Paléocène et le début de l'Éocène est marqué par une remontée des températures, qui ont culminé durant le maximum thermique du passage Paléocène-Éocène (Paleocene-Eocene Thermal Maximum en anglais, agrégé en PETM). La montée des températures à la limite de ces deux époques est particulièrement rapide, la température de surface des océans augmente de °C à °C en quelques dizaines de milliers d'années[6].

Faune[modifier | modifier le code]

L'extinction du Crétacé a laissé la place à de nombreuses niches écologiques. Les mammifères évoluent depuis des formes simples en des espèces plus complexes. Certains d'entre eux se spécialisent dans des formes géantes. Les oiseaux évoluent eux aussi considérablement durant cette période. La plupart des autres branches du vivant sont restées relativement stables.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) teneur en oxygène dans l'atmosphère au Phanérozoïque
  2. (en) dioxyde de carbone au Phanérozoïque
  3. (en) température de la Terre
  4. (en) « International chronostratigraphic chart v2016/04 » [PDF], sur http://www.stratigraphy.org/.
  5. (en) F.M. Gradstein, J.G Ogg, M. Schmitz et G. Ogg, The Geologic Time Scale 2012, Elsevier, , 1176 p. (ISBN 9780444594488).
  6. (en) J.C. Zachos, G.R. Dickens et R. E. Zeebe, « An early Cenozoic perspective on greenhouse warming and carbon-cycle dynamics », Nature, vol. 451, no 7176,‎ , p. 279–83 (DOI 10.1038/nature06588, lire en ligne [PDF]).

Sur les autres projets Wikimedia :

Paléozoïque Mésozoïque Cénozoïque
Cambrien Ordovicien Silurien Dévonien Carbonifère Permien Trias Jurassique Crétacé Paléogène Néogène .