Bougligny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bougligny
Bougligny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Fontainebleau
Canton Nemours
Intercommunalité Communauté de communes Gâtinais-val de Loing
Maire
Mandat
Rose-Marie Lionnet
2014-2020
Code postal 77570
Code commune 77045
Démographie
Gentilé Bouglignois
Population
municipale
731 hab. (2016 en augmentation de 1,53 % par rapport à 2011)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 46″ nord, 2° 39′ 29″ est
Altitude Min. 98 m
Max. 121 m
Superficie 16,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Bougligny

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Bougligny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bougligny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bougligny

Bougligny est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Bouglignois. Au dernier recensement de 2016, la commune comptait 731 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bougligny est située à 10 km au sud-ouest de Nemours et à 16 km à l'est de Puiseaux (Loiret).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bougligny
Aufferville Faÿ-lès-Nemours Bagneaux-sur-Loing
Maisoncelles-en-Gâtinais Bougligny La Madeleine-sur-Loing
Chenou Château-Landon Souppes-sur-Loing

Géologie, relief et hydrographie[modifier | modifier le code]

Il n'existe aucun réseau hydrographique de surface[1].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 96 lieux-dits administratifs répertoriés[2] dont Foljuif, le Tillet, la Cuillère, Quenonville, Corbeval, Thiersanville.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se réparti[Note 1] en 84 % de terres arables, 9,8 % de de forêts, 3,1 % de zones urbanisées, 2,4 % de zones agricoles hétérogènes[Note 2] et 0,6 % de prairies[1].

Toponymie, étymologie[modifier | modifier le code]

  • Bouglignyacum - Bugligny.
  • Du nom germanique « Borgienus », et du suffixe « iacum », marquant la propriété[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Occupation du site dès la préhistoire.

Bougligny est cité au XIIe siècle dans un acte signé du seigneur de Bougligny. La ville est rattachée en 1285 au domaine royal. Bougligny dépend du diocèse de Sens, dont il est distrait en 1638, lorsque le roi crée un tribunal pour les affaires ordinaires à Montargis. En 1789, il appartient à l’élection de Nemours, de la généralité de Paris.

Un relais de poste important existe jusqu’à la fin du XVIIe siècle[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1807 1816 Jacques Ratier    
1816 1840 Jean Frot    
1840 1864 Jacques Simon    
1864 1871 Jean-Pierre Paillard    
1871 1874 François Lavaud    
1874 1876 Théodore Chachignon    
1876 1908 Narcisse Chachignon    
         
1971 2001 Bernard Martin   Agriculteur
mars 2001 En cours Rose-Marie Lionnet [4]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 731 habitants[Note 3], en augmentation de 1,53 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
509517527562596612670653586
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
605606624623668700725718729
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
722681656590580570542498573
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
608564560569644646695703710
2013 2016 - - - - - - -
730731-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Événements[modifier | modifier le code]

Les événements incluent notamment : la brocante tenue une fois par an par le comité des fêtes et la kermesse au mois de mai à l'école de Bougligny.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame-de-la-Nativité.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Elles comprennent les cultures annuelles associées aux cultures permanentes, les systèmes culturaux et parcellaires complexes, les surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants et les territoires agro-forestiers.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]