Lesches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lesches
Lesches
La mairie.
Blason de Lesches
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Torcy
Intercommunalité Communauté d'agglomération Marne et Gondoire
Maire
Mandat
Christine Gibert
2020-2026
Code postal 77450
Code commune 77248
Démographie
Gentilé Leschois
Population
municipale
743 hab. (2017 en augmentation de 7,22 % par rapport à 2012)
Densité 184 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 27″ nord, 2° 46′ 42″ est
Altitude Min. 40 m
Max. 107 m
Superficie 4,03 km2
Élections
Départementales Canton de Lagny-sur-Marne
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Lesches
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Lesches
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lesches
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lesches
Liens
Site web mairie-lesches.fr

Lesches (prononcé [lɛʃ ]) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Leschois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans une boucle de la Marne à 4 km au nord-ouest d'Esbly.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de trois cours d'eau :

  • la rivière la Marne, longue de 514 km[1], principal affluent de la Seine ;
  • un bras du Grand Morin, long de 2,3 km[2] ;
  • le ru du Rapinet, long de 5,7 km[3], qui conflue dans un bras de la Marne[4].

Sa longueur linéaire globale sur la commune est de 3,37 km[5].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 26 lieux-dits administratifs[Note 1] répertoriés[6] dont La Plâtrière, les Rouillardes, Montigny (château et ferme).

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

En 2018[7], le territoire de la commune se répartit[Note 2] en 53,7 % de forêts, 33,2 % de terres arables, 9,5 % de zones urbanisées et 3,5 % de mines, décharges et chantiers[5],[8].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2017, le nombre total de logements dans la commune était de 276 dont 98,6 % de maisons et 0,7 % d'appartements[Note 3].

Parmi ces logements, 94,2 % étaient des résidences principales, 3,3 % des résidences secondaires et 2,5 % des logements vacants.

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s'élevait à 91,9 % contre 6,9 % de locataires et 1,2 % logés gratuitement [9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous la forme Vicaria de Leschis vers 1172[10].

Le village tire son nom du pluriel de l'oïl lesche (« Carex »)[11], plante des marais qui couvrent une partie de la commune, jadis utilisé comme litiére[12].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lesches est surtout connu pour les marais situés dans une boucle de la Marne et répartis sur les communes de Jablines, Precy, Charmentray, Lesches et Trilbardou.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1996 2001 Georges Bussignies    
mars 2001 2008 Jacques Fielder-Violet    
mars 2008 En cours Jean-Marie Jacquememin [13]    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

  • Site des marais de Lesches : intégration de 96 hectares de la commune au site Natura 2000 des Boucles de la Marne (zone de protection spéciale s’étendant sur 2 641 ha le long de la partie francilienne de la rivière).
  • La commune s’engage à réduire l’utilisation de produits phytosanitaires[14].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[16].

En 2017, la commune comptait 743 habitants[Note 4], en augmentation de 7,22 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
184221225212187180184188183
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
166163154162132142141145122
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
152163151163140138160149268
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
315332331386572534649664693
2017 - - - - - - - -
743--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame.
Le château de Lesches.
Le château de Montigny.
Le lavoir communal.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame

Église placée sous le vocable de Notre Dame de l’Assomption[19].

À partir de 1983, Nicole Michigan entreprend de peindre l'ensemble de la voûte de l'église c'est « la Sixtine » de Lesches. Elle réalise une fresque de 253 scènes inspirées de la Bible pour lesquelles elle fait poser des habitants du village.

L'église abrite une statue de Vierge à l'Enfant de 1370 (classé à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques[20]), un maître-autel et retable en bois peint et doré et une huile sur toile datant du XVIIIe et XIXe siècle.

Le château de Lesches

Situé au milieu du village, le bâtiment principal date au moins du XVIIe siècle. Il est composé d’un grand corps central à lucarnes ornées avec deux ailes plus basses en retour[21].

Le château de Montigny

Le hameau de Montigny est un ancien fief situé au nord-est de la commune.

L'édifice actuel de style néo-classique date du XIXe siècle. Il présente une alternance de pierre et de brique d'inspiration Louis XIII et de hautes toitures à la Mansart[22].

Il sert aujourd'hui d'annexe du centre hospitalier de Lagny.

Le lavoir communal

D'abord simple bassin, le lavoir est entouré et couvert à la fin du XIXe siècle. Il était alimenté par un puits. L'eau puisée dans la nappe du Soissonnais alimentait également une fontaine légèrement sulfuro-ferrugineuse[23].

Aujourd'hui la fontaine est alimenté par l'eau de la commune.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • ZNIEFF de type 1 no 110001150 « Marais du Refuge »[24].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • J. Hector St John de Crèvecoeur (1735-1813), écrivain américano-normand, propriétaire du château de Lesches en 1796[25].
  • Philippe Pichon, écrivain et ex-commandant de police, lanceur d'alerte à propos du controversé fichier STIC, a résidé au 10 allée François-Villon.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Lesches (Seine-et-Marne).svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

D'argent à la laiche [plante des marais] de sinople soutenue d'une rivière d'azur mouvant de la pointe; chape de gueules à deux roses d'or en chef.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

site de la mairie

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Contrairement au hameau ou écart qui est un groupe d’habitations , un lieu-dit n'est pas forcément un lieu habité, il peut être un champ, un carrefour ou un bois...
  2. Statistiques 2018 de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  3. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « La Marne »
  2. Sandre, « Bras du Grand Morin »
  3. Sandre, « ru du Rapinet »
  4. Sandre, « Bras de La Marne »
  5. a et b Site SIGES - Seine-Normandie consulté le 28 juin 2018
  6. Site territoires-fr.fr consulté le 2 mars 2020 sous le code commune 77248.
  7. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  8. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  9. Statistiques officielles de l‘INSEE, section Logement consulté le 30 juin 2020
  10. Livre des vassaux, p. 44.
  11. Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France, page 95, (ISBN 2600028838).
  12. Roger Brunet - Trésor du terroir - 2016 - Les noms de lieux de la France: Les noms de lieux de la France - (ISBN 2271092787).
  13. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en février 2017).
  14. « L'environnement », sur site de la mairie (consulté en mars 2015)
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  19. « L'église », sur site de la mairie (consulté en mars 2015)
  20. « Objets mobiliers de l'église. », base Palissy, ministère français de la Culture
  21. « Château de Lesches », sur site de la mairie (consulté en mars 2015)
  22. « Hameau de Montigny », sur site de la mairie (consulté en mars 2015)
  23. « Lavoir public et la fontaine sulfureuse », sur site de la mairie (consulté en mars 2015)
  24. [PDF]« Marais du Refuge », sur INPN (consulté en février 2017)
  25. « Quelques personnalités de la commune », sur site de la mairie (consulté en mars 2015)