Maincy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de Seine-et-Marne
Cet article est une ébauche concernant une commune de Seine-et-Marne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Maincy
La mairie.
La mairie.
Blason de Maincy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Arrondissement de Melun
(Melun)
Canton Melun
Intercommunalité Communauté d'agglomération Melun Val de Seine
Maire
Mandat
Alain Plaisance
2017-2020
Code postal 77950
Code commune 77269
Démographie
Gentilé Maincéens
Population
municipale
1 707 hab. (2014)
Densité 168 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ nord, 2° 42′ est
Altitude Min. 42 m – Max. 103 m
Superficie 10,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Maincy

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Maincy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Maincy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Maincy
Liens
Site web maincy.fr

Maincy est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Maincéens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 4 km au nord-est de Melun.

Le château de Vaux-le-Vicomte et son parc occupent un bon tiers du territoire de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Maincy
Rubelles Saint-Germain-Laxis Moisenay
Melun Maincy
Vaux-le-Pénil Sivry-Courtry

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Clos de Beaune, les Coudrays, Moulin des Prés, Trois-Moulins (partagé avec les communes de Melun et de Rubelles).

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Almont.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Altare de Meinciaco - Mainsy - Mincy près Melun - Mancy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Maincy a été créé au Moyen Âge, comme en témoigne son église romane. C'était le village rattaché au château de Vaux-le-Vicomte, au XVIIe siècle. Auparavant, la manufacture des Gobelins était dans ce village. Elle a été déplacée à Paris par ordre du roi Louis XIV, qui avait évincé Nicolas Fouquet, son surintendant des finances, et premier propriétaire de Vaux-le-Vicomte.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La Communauté d'agglomération Melun Val de Seine dans le département de Seine-et-Marne.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Melun du département de Seine-et-Marne. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la troisième circonscription de Seine-et-Marne.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Melun-Nord[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle fait désormais partie du canton de Melun.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre depuis 2008 de la petite Communauté de communes Vallées et Châteaux.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants[2], la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) réunie le a acté au schéma départemental de coopération intercommunale 2016 l'intégration des communes de Limoges-Fourches, Lissy et Maincy à la Communauté d'agglomération Melun Val de Seine (CAMVS)[3], malgré l'opposition de cette dernière[4],[5], désormais membre de la CAMVS.

Politique locale[modifier | modifier le code]

Afin de protester contre l'intégration de la commune à la Communauté d'agglomération Melun Val de Seine[6], sept des dix-neuf conseillers municipaux démissionnent fin 2016[7], entrainant la tenue le 22 janvier 2017 d'élections municipales et communautaires partielles où le maire sortant, Alain Viel, ne se représentait pas[8],[9].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[10]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 2001 Jean Daudet    
mars 2001 2008 Pascale Coffinet    
mars 2008 janvier 2017 Alain Viel[11]    
27 janvier 2017[12] en cours
(au 27 janvier 2017)
Alain Plaisance SE Retraité de l’industrie électronique

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[14],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 707 habitants, en diminution de -0,23 % par rapport à 2009 (Seine-et-Marne : 4,68 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 077 889 891 965 1 029 1 037 986 1 021 1 050
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 031 1 039 1 037 905 993 932 967 1 006 1 010
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
875 822 806 808 854 1 013 1 012 1 056 1 246
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 457 1 570 1 510 1 455 1 641 1 706 1 693 1 702 1 707
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006 [15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Le Village préféré des Français[modifier | modifier le code]

En 2013, la ville est sélectionnée pour l'émission Le Village préféré des Français en tant que représentante de la région Île-de-France. Elle se classe finalement 22e et dernière.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le château de Vaux-le-Vicomte.
Pont de Maincy vers 1880 (Paul Cézanne).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Maincy (Seine-et-Marne).svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :
Parti : au 1) de gueules à six fleurs de lis d'argent ordonnées 3, 2 et 1, au 2) d'or à la fasce ondée d'argent, bordée d'azur, accompagnée de trois roues de moulin de sable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Section III de l'article L. 5210-1-1 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance
  3. Sébastien Blondé, « Intercommunalités : les élus donnent du poids au Grand Melun », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  4. « Maincy refuse le mariage forcé avec l'agglomération de Melun », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  5. Sophie Bordier, « Maincy poursuit sa lutte contre son rattachement à l’agglomération de Melun », Le Parisien,édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  6. Julie Olagnol, « Maincy : les habitants ne veulent toujours pas d’un mariage avec Melun », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne) « Après un démarrage houleux, où le maire Alain Viel a dû se justifier sur son maintien à la tête de Maincy, le futur a pu être abordé. A la question « Qu’est-ce que la CAMVS nous apportera ? », Louis Vogel et ses partisans ont évoqué l’« extension des lignes de bus », ou encore « la baisse du prix de l’eau et de l’enlèvement des déchets ». Concernant les inquiétudes des habitants, il a été confirmé que « la loi SRU n’engendrerait la construction que d’une quinzaine de pavillons », malgré les calculs du Collectif Maincy rural qui mise sur « une augmentation de 160 logements, ce qui va engendrer une banlieurisation de Maincy à l’instar de Rubelles ». Sur les impôts, « la pression fiscale ne va pas bouger l’année prochaine, exceptée pour les entreprises au capital de plus de 100 000 € », assure la CAMVS. Concernant la petite enfance, il a été dit que « cette compétence, tout comme les loisirs, reste attachée à Vallées et Châteaux », l’actuelle communauté de communes ».
  7. Sophie bordier, « Maincy : démissions en série au conseil municipal », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  8. Sophie Bordier, « Maincy : un ticket Galloy-Plaisance aux élections municipales », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne) « Ils suivront de très près l’entrée de Maincy dans la CAMVS, officielle au 1er janvier 2017. « Nous étions contre, cela a été la raison de notre démission. Maintenant, il va falloir négocier au mieux pour nous les effets de ce rattachement ». Le hic, selon eux : « Maincy n’aura qu’un représentant sur 73 élus ». Ils évoquent la petite enfance et l’urbanisme, compétences suivies par leur ancienne intercommunalité, mais non assurées par la CAMVS. Francis Galloy pointe aussi le tourisme qui revient à la CAMVS en 2017 ».
  9. S. B., « Maincy : le nouveau maire sera élu le 27 janvier », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne) « L’élection municipale et communautaire partielle, organisée ce 22 janvier, dans cette commune de 1 750 âmes, a mobilisé seulement 460 votants sur 1 350 inscrits (soit 34 % de participation). La seule liste en lice, menée par Francis Galloy, conseiller municipal démissionnaire, a recueilli 383 voix, soit 85 % des votants ».
  10. « Les maires de Maincy », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 28 janvier 2017).
  11. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en avril 2014).
  12. S. B., « Maincy : Alain Plaisance est le nouveau maire », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne) « Âgé de 69 ans, résidant à Maincy depuis 1977 et retraité de l’industrie électronique, Alain Plaisance a été premier adjoint au maire depuis 2008 jusqu’à sa démission fin 2016, avec six autres conseillers, contestant l’entrée de Maincy dans la Communauté d’agglomération Melun Val-de-Seine ».
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  16. « Notice no PA00087074 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Notice no PA00087075 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Notice no PA00087076 », base Mérimée, ministère français de la Culture