Signy-Signets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Signy-Signets
Signy-Signets
La mairie-école.
Blason de Signy-Signets
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Intercommunalité Communauté d'agglomération Coulommiers Pays de Brie
Maire
Mandat
Philippe Fourmy
2020-2026
Code postal 77640
Code commune 77451
Démographie
Gentilé Signaciens
Population
municipale
584 hab. (2017 en diminution de 4,42 % par rapport à 2012)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 40″ nord, 3° 04′ 04″ est
Altitude Min. 77 m
Max. 172 m
Superficie 13,43 km2
Élections
Départementales Canton de La Ferté-sous-Jouarre
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Signy-Signets
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Signy-Signets
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Signy-Signets
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Signy-Signets
Liens
Site web www.signy-signets.fr

Signy-Signets est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés sont appelés les Signacien(ne)s.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 6 km au sud-ouest de La Ferté-sous-Jouarre.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Signy-Signets
Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux Sammeron
Signy-Signets Jouarre
Pierre-Levée

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité 1, correspondant à une sismicité très faible[1].

L'altitude varie de 77 mètres à 172 mètres pour le point le plus haut , le centre du bourg se situant à environ 93 mètres d'altitude (mairie)[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de cinq cours d'eau référencés :

  • le ru des Signets ou de la Bécotte, long de 6,23 km[3], affluent de la Marne ;
    • le cours d'eau 01 des Vaseliers, 1,00 km[4], et ;
    • le cours d'eau 01 de Moontguichet, 1,49 km[5], affluents du ru des Signets ;
  • le ru de Péreuse, long de 3,29 km[6], affluent de la Marne ;
  • le cours d'eau 01 de la Barbeterie, 1,15 km[7].

Par ailleurs, son territoire est également traversé par l’aqueduc de la Dhuis.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 11,23 km[8].

Climat[modifier | modifier le code]

Signy-Signets, comme tout le département, connaît un régime climatique tempéré, de type atlantique.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne d'autocars No 35 (Pierre Levée - La-Ferté-sous-Jouarre) du réseau de cars Transdev[9].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 51 lieux-dits administratifs[Note 1] répertoriés[10] dont Signy, Bel Air, Paradis, les Perdriets, les Vaseliers, l'Orme Mort, Montguichet, la Hennequinerie, le Plessier.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

En 2018[11], le territoire de la commune se répartit[Note 2] en 75,5 % de terres arables, 20,6 % de forêts, 2,5 % de zones urbanisées et 1,4 % de milieux à végétation arbusive et/ou herbacée[Note 3],[8],[12].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2017, le nombre total de logements dans la commune était de 261 dont 95,4 % de maisons (maisons de ville, corps de ferme, pavillons, etc.) et 3,8 % d'appartements[Note 4].

Parmi ces logements, 92 % étaient des résidences principales, 2,3 % des résidences secondaires et 5,7 % des logements vacants.

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s'élevait à 84,6 % contre 12,5 % de locataires et 2,9 % logés gratuitement [13].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Signy et Signets sont deux anciens hameaux.

Signy est mentionné sous les formes Miles de Cigniaco en 1202 (Arch. nat., S 5176)[14] ; Cygny en 1265[15] ; Cigni au XIIIe siècle[16] ; Cingni en 1324[17] ; Cigny en Brye en 1540[18] ; Signy en Brie en 1578[19] ; Signy en 1606[20].
De Sinnius, « qui a la courbe d'un cygne » : Signes, dans le Var, s'est dit Cygna en 1220[14].

Signets est mentionné sous les formes Cigneel en 1236[21] ; Cynees en 1275[15] ; Cineel, Cinneel et Cyneel en 1275[22] ; Cingneel en 1305[23] ; Signiel en 1325[24] ; Cignaiz en 1536[25] ; Seignetz en 1621[26].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est née de la réunion des deux bourgs de Signy et Signets en 1792 par décret.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 2001 Christine Arbel   Mère au foyer
mars 2001 En cours
(au 28 juillet 2020)
Philippe Fourmy   Professeur des écoles
Vice président de la CC du Pays Fertois ( ? → 2017)
Vice-président de la CA Coulommiers Pays de Brie (2018 → )
Réélu pour le mandat 2020-2026[27]

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[28]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[29].

En 2017, la commune comptait 584 habitants[Note 5], en diminution de 4,42 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
517538564606775692675711708
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
602592578531537528496448426
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
381353377330326340272262239
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
233219264385576564594599611
2017 - - - - - - - -
584--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[30] puis Insee à partir de 2006[31].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église de la Sainte-Vierge.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de la Sainte-Vierge. (XVe siècle-XVIIe siècle).
  • Ferme de Montguichet (XVIe siècle).
  • Cimetière militaire franco-anglais près du parc du château de Perreuse (commune de Jouarre).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Contrairement au hameau ou écart qui est un groupe d’habitations , un lieu-dit n'est pas forcément un lieu habité, il peut être un champ, un carrefour ou un bois...
  2. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  3. Pelouses, pâturages naturels, landes et broussailles, végétation sclérophylle, forêt et végétation arbustive en mutation.
  4. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Plan séisme consulté le 17 août 2020 »
  2. « Signy-Signets » sur Géoportail. Carte IGN classique.
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru des Signets (F6263000) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Cours d'Eau 01 des Vaseliers (F6263050) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Cours d'Eau 01 de Moontguichet (F6263100) »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de Péreuse (F6262000) »
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Cours d'eau 01 de la Barbeterie (F6263150) »
  8. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 1 mai 2019
  9. Transdev, ligne 35
  10. [ https://territoires-fr.fr/lieux-list1.php Site territoires-fr.fr] consulté le 1 mai 2019 sous le code commune 77451.
  11. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  12. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  13. Statistiques officielles de l‘INSEE, section Logement consulté le 17 août 2020
  14. a et b Paul Bailly, 1989, Toponymie en Seine-et-Marne, page 8, (ISBN 2402033592).
  15. a et b Longnon, I, p. 229.
  16. Bibl. nat., ms. franç. 11567, fol. 26 v°.
  17. Longnon, II, p. 244.
  18. Archives nationales, P 1651, n° 1848.
  19. Archives nationales, Y 119, fol. 200.
  20. Archives nationales, S 1166.
  21. Archives nationales, S 2292, n° 44.
  22. Longnon, I, 343, 346 ; II, p. 88.
  23. Bibl. nat., ms. franç. 11571, fol. 46 v°.
  24. Longnon, II, 241.
  25. Archives nationales, P 1651, n° 1843.
  26. Terrier de Tancrou, fol. 235 v°.
  27. « Liste des maires 2020 » [PDF], Élections municipales 2020, Préfecture de Seine-et-Marne, (consulté le 8 août 2020).
  28. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  29. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  30. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  31. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.