Signy-Signets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Signy.

Signy-Signets
Signy-Signets
La mairie-école.
Blason de Signy-Signets
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton La Ferté-sous-Jouarre
Intercommunalité CA Coulommiers Pays de Brie
Maire
Mandat
Philippe Fourmy
2014-2020
Code postal 77640
Code commune 77451
Démographie
Gentilé Signaciens
Population
municipale
590 hab. (2016 en diminution de 2,8 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 40″ nord, 3° 04′ 04″ est
Altitude Min. 77 m
Max. 172 m
Superficie 13,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Signy-Signets

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Signy-Signets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Signy-Signets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Signy-Signets
Liens
Site web www.signy-signets.fr

Signy-Signets est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés sont appelés les Signacien(ne)s.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 6 km au sud-ouest de La Ferté-sous-Jouarre.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Signy-Signets
Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux Sammeron
Signy-Signets Jouarre
Pierre-Levée

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de cinq cours d'eau référencés :

  • le ru des Signets ou de la Bécotte, long de 6,23 km[1], affluent de la Marne ;
    • le cours d'Eau 01 des Vaseliers , 1,00 km[2], et ;
    • le cours d'Eau 01 de Moontguichet, 1,49 km[3], affluents du ru des Signets ;
  • le ru de Péreuse , long de 3,29 km[4], affluent de la Marne ;
  • le cours d'Eau 01 de la Barbeterie , 1,15 km[5].

Par ailleurs, son territoire est également traversé par l’aqueduc de la Dhuis.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 11,23 km[6].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 51 lieux-dits administratifs répertoriés[7] dont Signy, Bel Air, Paradis, les Perdriets, les Vaseliers, l'Orme Mort, Montguichet, la Hennequinerie, le Plessier.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

En 2019, le territoire de la commune se réparti[Note 1] en 75,5 % de terres arables, 20,6 % de forêts, 2,5 % de zones urbanisées et 1,4 % de milieux à végétation arbusive et/ou herbacée[Note 2] - [6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous la forme C. Cigniaco en 1202[8].

De Sinnius, « qui a la courbe d'un cygne » : Signes, dans le Var, s'est dit Cygna en 1220[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est née de la réunion des deux bourgs de Signy et Signets en 1792 par décret.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours Philippe Fourmy [9]   Professeur des écoles

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2016, la commune comptait 590 habitants[Note 3], en diminution de 2,8 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
517538564606775692675711708
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
602592578531537528496448426
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
381353377330326340272262239
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
233219264385576564594599611
2016 - - - - - - - -
590--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église de la Sainte-Vierge.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de la Sainte-Vierge. (XVe siècle-XVIIe siècle).
  • Ferme de Montguichet (XVIe siècle).
  • Cimetière militaire franco-anglais près du parc du château de Perreuse (commune de Jouarre).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Pelouses, pâturages naturels, landes et broussailles, végétation sclérophylle, forêt et végétation arbustive en mutation.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]