Puisieux (Seine-et-Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Puisieux
Puisieux (Seine-et-Marne)
Mairie et église Saint-Germain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de l'Ourcq
Maire
Mandat
Jérôme Garnier
2020-2026
Code postal 77139
Code commune 77380
Démographie
Gentilé Puisotains
Population
municipale
319 hab. (2017 en diminution de 0,31 % par rapport à 2012)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 00″ nord, 2° 54′ 58″ est
Superficie 9,21 km2
Élections
Départementales Canton de La Ferté-sous-Jouarre
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Puisieux
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Puisieux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Puisieux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Puisieux

Puisieux est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Puisotains.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Puisieux est une petite commune située au nord de la Seine-et-Marne, à 14 km de Meaux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de trois cours d'eau référencés :

  • la Thérouanne, longue de 23,31 km[1].
  • le fossé 01 du Bois Romont, 1,28 km[2] ;
  • le ru de la Garenne, 1,51 km[3].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 2,33 km[4].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne d’autocars No 22 (MeauxRouvres-en-Multien (Oise)) du rréseau Trandev Pays de l’Ourcq[5].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 35 lieux-dits administratifs[Note 1] répertoriés[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

En 2018[7], le territoire de la commune se répartit[Note 2] en 94,2 % de terres arables, 3,2 % de zones urbanisées et 2,6 % de forêts[4],[8].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2017, le nombre total de logements dans la commune était de 131 dont 93,6 % de maisons et 5,6 % d'appartements[Note 3].

Parmi ces logements, 89,9 % étaient des résidences principales, 1,6 % des résidences secondaires et 8,6 % des logements vacants.

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s'élevait à 72,9 % contre 22,7 % de locataires et 4,4 % logés gratuitement [9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Puiseium en 1215[10] ; Pusiolae en 1217[11] ; Puteolae en 1221[12] ; Puisiax en 1249[13] ; Puiseux en 1260[14] ; Puisiex en 1378[15] ; Puisieux en 1460[16] ; Puysieux en Mussien en 1484[17] ; Puisieux en Multien en 1504[18] ; Puysieulx en France en 1578[19].

Du latin puteus et du diminutif -eolum au pluriel « petits puits »[20], « troux, fosses », « gouffres, fosses très profondes », « puits d’eau vive » ou même « puits de mine ». Son sens s’est ensuite étendu au « trou creusé pour atteindre une nappe d’eau souterraine ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1993 mars 2008 Jacques Garnier    
mars 2008 En cours Jérôme Garnier [21]   Agriculteur

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[22]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[23].

En 2017, la commune comptait 319 habitants[Note 4], en diminution de 0,31 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
499495505477473404420408413
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
404421417357360367362360369
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
350335300301327306286277287
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
194174188213227282286313315
2017 - - - - - - - -
319--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[24] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles, 4 SARL.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Germain.
  • Église Saint-Germain.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Contrairement au hameau ou écart qui est un groupe d’habitations , un lieu-dit n'est pas forcément un lieu habité, il peut être un champ, un carrefour ou un bois...
  2. Statistiques 2018 de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  3. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Therouanne (F6410600) » (consulté le 3 juillet 2020)
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 du Bois Romont (F6414600) » (consulté le 3 juillet 2020)
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de la Garenne (F6414600) » (consulté le 3 juillet 2020)
  4. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 22 décembre 2018
  5. Site Transdev-Pays de l’Ourcq
  6. Site territoires-fr.fr consulté le 17 février 2020 sous le code commune 77380.
  7. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  8. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  9. Statistiques officielles de l‘INSEE, section Logement consulté le 3 juillet 2020
  10. Cartulaire Fontaines, fol. 15.
  11. Cartulaire Lagny, fol. 118 v°.
  12. Cartulaire. Fontaines, fol. 16.
  13. Rôles des fiefs, 535.
  14. Archives de l'Oise, H 322.
  15. Archives nationales, S 196.
  16. Archives nationales, S 1420, n° 59.
  17. Archives nationales, P 1641, n° 1428.
  18. Cartulaire Fontaines, fol. 16b.
  19. D'Escluzeaulx, Privilèges de Saint-Jean de Jérusalem, p. 400.
  20. Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - page 305.
  21. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en mars 2014).
  22. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  23. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.