Longueville (Seine-et-Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Longueville.

Longueville
Longueville (Seine-et-Marne)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Provins
(Provins)
Canton Provins
Intercommunalité Communauté de communes du Provinois
Maire
Mandat
Philippe Fortin
2014-2020
Code postal 77650
Code commune 77260
Démographie
Gentilé Longuevillois
Population
municipale
1 806 hab. (2016 en augmentation de 2,61 % par rapport à 2011)
Densité 323 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 00″ nord, 3° 15′ 00″ est
Altitude Min. 66 m
Max. 145 m
Superficie 5,60 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte administrative de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Longueville

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Longueville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Longueville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Longueville
Liens
Site web longueville.fr

Longueville est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Longuevillois(es).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 8 km au sud-ouest de Provins et à 48 km à l'est de Melun.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Longueville
Saint-Loup-de-Naud Sainte-Colombe
Savins Longueville Soisy-Bouy
Jutigny Chalmaison

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de huit cours d'eau référencés :

  • la rivière Voulzie, longue de 43,9 km[1], affluent de la Seine en rive droite, ainsi que :
  • le ruisseau des Méances, long de 27,1 km[5], affluent de la Seine en rive droite, ainsi que :
    • un bras de 0,8 km[6] ;
    • le fossé 01 du Moulin de Gouaix, 1,8 km[7] qui conflue avec le ruisseau des Méances ;
  • le bras de Saint-Loup, 1,9 km[8].

Par ailleurs, son territoire est également traversé par l’aqueduc de la Voulzie.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 11,17 km[9].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Un train grandes lignes se dirigeant vers Troyes passe sur le viaduc.

La commune est desservie par la gare de Longueville, sur la ligne Paris - Provins. L'accès à Provins par voie de chemin de fer nécessite un arrêt à Longueville (changement de direction), ce qui a contribué au développement du village.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 66 lieux-dits administratifs répertoriés[10] dont Lourps (château et chapelle).

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se réparti[Note 1] en 41,5 % de terres arables, 35,9 % de forêts, 22,6 % de zones urbanisées et < 0,5 % de mines, décharges et chantiers[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Longevile en 1250[11] ; Longuevile en la paroche de Loors en 1266[12] ; Longevile en 1295[13] ;Longeville en 1408[14] ; Longueville, parroisse de Lourps en 1789[15].

Le toponyme est issu de l'oïl, adjectif longue et ville (« village »)[16].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des vestiges néolithiques et paléolithiques sont visibles au lieu-dit le Marais Tourbeux. En 1944, une cachette de fondeur de l'âge du bronze est découverte.

Longueville apparaît pour la première fois au XIIIe siècle. C'est un hameau qui dépend alors de la paroisse de Lourps.

En 1888, la mairie est transférée à Longueville, nouveau nom de la commune[17].

La seigneurie de Lourps est détenue depuis le XVe siècle par la famille Legoux, par ailleurs détentrice de la seigneurie de Champigny (Yonne)[18]. Durant les guerres civiles dites de religion, Legoux, seigneur de Lourps, assure une grande partie de la défense civile du Provinois[19]. La chapelle de Lourps en conserve la dalle tumulaire. Il est représenté en armure.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 En cours Philippe Fortin [20] LREM Retraité

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[22].

En 2016, la commune comptait 1 806 habitants[Note 2], en augmentation de 2,61 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
162149142179213204214200222
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
270290337332344324351359363
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4384915778901 0571 1161 0541 0041 098
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 1791 4071 4371 4631 4881 6921 6381 6841 820
2016 - - - - - - - -
1 806--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Associations[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Friche industrielle.
  • Vingt-deux artisans et commerçants (particularité : friche industrielle de sept hectares au cœur du bourg).
  • La commune abrite sur son territoire une usine de composants électriques, filiale du groupe Mersen, fondée en 1907 par l'ingénieur et inventeur Emile-Albert Fouilleret. L'usine est toujours appelée de nos jours l'usine Fouilleret, en mémoire de son fondateur et de sa famille qui la dirigea après son décès en 1934 ; notamment son fils aîné Henri Charles Fouilleret, héros de la Résistance mort pour la France à Provins en 1944.
  • Il existait autrefois une fabrique de céramiques, nommée La Céramique de la Voulzie, également propriété de la Famille Fouilleret, qui disparut dans un incendie.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Château de Lourps et église Saint-Menge.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Emile-Albert Fouilleret (Fondateur de l'Usine Fouilleret).
  • Henri-Charles Fouilleret (Résistant).
  • Mac Ronay (1913-2004), comédien et artiste est né à Longueville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Voulzie (F23-0400) »
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de la Voulzie (F2321001) »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru du Dragon (F2326000) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal des Ormes (Conduite de Realimentation de la Seine à la Voulzie) (F2--3702) »,
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Ruisseau des Meances (F2220600) »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de (F2221001) »
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 du Moulin de Gouaix (F2224000) »
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de Saint-Loup (F2322801) »
  9. a et b 77260 Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 4 mars 2019
  10. Site territoires-fr.fr consulté le 4 mars 2019 sous le code commune 77260.
  11. Rôles des fiefs, 825.
  12. Cartulaire Renier Accorre, fol. 7 v°.
  13. Actes commune Provins, p. 153.
  14. Arch. hosp. Provins, B 55.
  15. Archives de la Seine-et-Marne, B 685.
  16. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Tome 3, page 1424 (ISBN 2600028846).
  17. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Etienne Meunier, « La seigneurie de Saint-Martin-l-s-Villeneuve-le-Roi », Bulletin des Amis du vieux Villeneuve, no 27,‎ , p. 51 à 75
  19. Claude Haton, Mémoires de Claude Haton : contenant le récit des événements accomplis de 1553 à 1582, principalement dans la Champagne et la Brie (lire en ligne)
  20. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en mars 2014).
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  24. Notice no PA00087063, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. Notice no PA00087064, base Mérimée, ministère français de la Culture