Pézarches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pézarches
Pézarches
Église Saint-Nicolas-et-Sainte-Geneviève.
Blason de Pézarches
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton Coulommiers
Intercommunalité CA Coulommiers Pays de Brie
Maire
Mandat
Alexandre Denamiel
2014-2020
Code postal 77131
Code commune 77360
Démographie
Gentilé Pézarchois
Population
municipale
408 hab. (2015 en augmentation de 5,7 % par rapport à 2010)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 15″ nord, 2° 59′ 35″ est
Altitude Min. 107 m
Max. 139 m
Superficie 8,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pézarches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pézarches

Pézarches (prononcé [pe.ˈzaʁʃ ]) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Pézarchois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Pézarches est une commune rurale de la vallée de l'Yerres, située à l'est de la capitale à une distance d'une cinquantaine de kilomètres du boulevard périphérique (porte de Charenton). On y accède par l'autoroute A4, sortie no 13 en direction de Provins.

La commune a un territoire partiellement boisé, avec les forêts de Malvoisine et de Crécy-la-Chapelle[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont : Faremoutiers, Hautefeuille, Lumigny-Nesles-Ormeaux, Touquin.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Le village a plusieurs hameaux ou écarts : Les Aulnettes et la Cabane du Prussien, L'Epinette, La Garenne de chênes, Les Grés Rigny de Pézarches[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est baignée par la rivière l’Yerres, longue de 97,4 km[2], affluent en rive droite de la Seine.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les routes départementales RD 231 et RD 402, où circulent les lignes d’autocars : (BUS) SEME 01 50.

Une station de covoiturage, situé au croisement des départementales 402 et 231, disposant d'un arrêt sur ces lignes d'auticars, de stationnement pour voitures et vélos, ainsi que d'une borne de recharge des voitures électriques, a été mise en service en 2016[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Pézarches, Peserches vers 1222, semble représenter l'ancien français pesarch « chaume de pois, champ de pois »[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune était intégrée depuis 1926 à l'arrondissement de Provins du département de Seine-et-Marne.

Afin de faire coïncider les limites d'arrondissement et celles des intercommunalités, elle intègre le l'arrondissement de Meaux[5].

Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la quatrième circonscription de Seine-et-Marne.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Rozay-en-Brie[6]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais intégrée au canton de Coulommiers.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la communauté de communes Avenir et développement du secteur des Trois Rivières, créée fin 1993.

Le , celle-ci fusionne avec la communauté de communes de la Brie des Templiers pour former la communauté de communes du Pays de Coulommiers.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants (et 5 000 habitants en zone de montagnes), le schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) de Seine-et-Marne prescrit sa fusion avec la communauté de communes de la Brie des moulins.

La communauté d'agglomération Coulommiers Pays de Brie est ainsi créée le , dont la commune est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[7]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1817 1833 Jean-Louis Douval    
1834 1842 Jacques Michel    
1844 1853 Antoine Pivert    
1853 1884 Jean-Pierre Desplaces    
1884   Victor Moussu    
1888 1908 Jean-Pierre Lecoq    
1908 1919 Julien Coulple    
1919 1925 Jules Roland    
1925 1945 Clément Bourgeois    
1945 1951 Emile Daudin    
1951 1959 Eugène Michel    
1959 1961 André Sivert    
1961 1963 Lucien Racinet    
1963 1965 Raymond Roland    
1965 1977 Pierre Gaudin    
1977 1983 Émile Bigot    
1983 1995 Jean Marc Hurand    
1995 2001 Pierre VenoT    
2003 en cours Alexandre Denamiel   Chef d'entreprise
Réélu pour le mandat 2014-2020

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2015, la commune comptait 408 habitants[Note 1], en augmentation de 5,7 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
116115139170183169180166179
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
166205203188205184186202180
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
182169178154157153161159162
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
160149166237225267344355404
2015 - - - - - - - -
408--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 2005, les enfants de la commune étaient scolarisés au sein d'un regroupement pédagogique intercommunal regroupant Pézarches, Hautefeuille et Touquin[11].

Économie[modifier | modifier le code]

  • ZI de l'Épinette

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bienvenue à Pézarches », Pézarches, sur http://www.paysdecoulommiers.fr (consulté le 30 août 2018).
  2. Sandre, « L’Yerres »
  3. Sébastien Roselé, « Pézarches inaugure un réseau de 40 stations de covoiturage », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).
  4. Marianne Mulon, Noms de lieux d'Île-de-France, éditions Bonneton, Paris, 1997.
  5. « Arrêté du 30 décembre 2016 du préfet de la région d'Île-de-France portant modification des limites territoriales des arrondissements du département de Seine-et-Marne », Recueil des actes administratifs de la préfecture d'Île-de-France, no spécial IDF-001-2017-01,‎ , p. 11-23 (lire en ligne [PDF]).
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Sources :
    De 1817 à 1904 : archives départementales de Seine-et-Marne - état civil, registres paroissiaux, état civil et tables décennales de Pézarches (Seine-et-Marne ; 77).
    De 1904 à aujourd'hui : mairie de Pézarches.
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. Georges Blond, « Feu vert pour la nouvelle classe », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne).