May-en-Multien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
May-en-Multien
Mairie de May-en-Multien.
Mairie de May-en-Multien.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton La Ferté-sous-Jouarre
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de l'Ourcq
Maire
Mandat
Pascal Méheut
2014-2020
Code postal 77145
Code commune 77283
Démographie
Population
municipale
905 hab. (2015 en augmentation de 2,49 % par rapport à 2010)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 20″ nord, 3° 01′ 25″ est
Altitude Min. 52 m
Max. 149 m
Superficie 19,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
May-en-Multien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
May-en-Multien

May-en-Multien est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Les habitants sont appelés les Mahouyots et Mahouyottes.

Géographie[modifier | modifier le code]

May-en-Multien est située à l'extrême nord du département de Seine-et-Marne, à environ 500 mètres de la frontière du département de l'Oise.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rosoy-en-Multien
(Oise)
Rouvres-en-Multien
(Oise)
Varinfroy
(Oise)
Rose des vents
N Crouy-sur-Ourcq
O    May-en-Multien    E
S
Le Plessis-Placy Lizy-sur-Ourcq Ocquerre

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre mondiale, le général Alexandre von Klück se poste en haut du clocher de la ville, et voyant la Tour Eiffel, y fixa son objectif, pour les observations permettant le bombardement de Paris.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2010 Jean-Philippe Prudhomme DVD  
2010 Décembre 2014
(démission)
Jean-Michel Savard    
Décembre 2014 en cours Pascal Méheut    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2015, la commune comptait 905 habitants[Note 1], en augmentation de 2,49 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
744 845 845 817 904 913 883 908 881
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
914 874 857 857 893 835 810 802 787
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
792 732 698 587 633 633 555 522 521
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
465 437 502 553 692 797 843 899 905
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale de May-en-Multien - cloche de l'église sonnant la demie :
  • Tombeau du Seigneur : nom donné à un chaos naturel considéré à tort comme un dolmen[8].
  • Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption, classée monument historique[9].
  • Le château de Gesvres-le-Duc à May-en-Multien 77145

Événements[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le club de football de la commune est le FC May. Les différentes équipes jouent en vert à domicile et noir à l’extérieur. Le club est engagé dans diverses compétitions :

  • L'équipe Sénior en D4 Seine-et-Marne Nord
  • L'équipe Vétéran en D3 Seine-et-Marne Nord
  • L'équipe Futsal en D1 Nord

Le club possède aussi plusieurs équipes pour les plus jeunes des U6/U7 - U8/U9 - U10/U11.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « La Gergogne »
  2. Sandre, « L'Ourcq »
  3. Sandre, « Canal de l'Ourcq »
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. Alain Bénard, Les mégalithes de Seine-et-Marne, Conseil général de Seine-et-Marne, coll. « Mémoires archéologiques de Seine-et-Marne » (no 2-2008), , 146 p. (ISBN 978-2-913853-09-6), p. 60
  9. Notice no PA00087086, base Mérimée, ministère français de la Culture