Montigny-le-Guesdier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montigny.

Montigny-le-Guesdier
Montigny-le-Guesdier
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Arrondissement de Provins
(Provins)
Canton Provins
Intercommunalité Communauté de communes Bassée-Montois
Maire
Mandat
Évelyne Sivanne
2014-2020
Code postal 77480
Code commune 77310
Démographie
Gentilé Montignons
Population
municipale
299 hab. (2015 en diminution de 0,66 % par rapport à 2010)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 00″ nord, 3° 15′ 18″ est
Altitude Min. 64 m
Max. 136 m
Superficie 7,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Montigny-le-Guesdier

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Montigny-le-Guesdier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montigny-le-Guesdier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montigny-le-Guesdier

Montigny-le-Guesdier est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Montignons ou Espagnols.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située au sud-est du département de Seine-et-Marne en limite du département de l'Yonne à quatre kilomètres au sud de Bray-sur-Seine.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montigny-le-Guesdier
Mousseaux-lès-Bray Jaulnes
Montigny-le-Guesdier
Sergines (Yonne) Compigny (Yonne)

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Belle-Épine.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune n’est traversée par aucun cours d'eau[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les "Montigny" viennent tous de Montaniacum, formé avec le suffixe d'origine gauloise -acum. Montigny-le-Guesdier est composé de deux termes :

- le premier pourrait signfier donc "montagne couverte de gros bois", soit faire référence à un anthroponyme noble Montanus et signifier "domaine de Montanus".

- le deuxième« guède*», autrefois «vouède», (waide en picard) dérive d'une racine germanique (woad en anglais et waid en allemand), issue du latin glastum.

  • La guède est une plante bisannuelle de la famille des Brassicacées. Isatis tinctoria, qui appartient à la famille des choux, radis, colza, est connue depuis la plus Haute Antiquité; elle servait, accessoirement, de plante fourragère ou oléagineuse. C'était la principale teinture pour obtenir des draps de couleur froide ( bleu, noir, vert ou violet). On l'appelait "waide" en Picardie et "pastel" dans le midi toulousain (le Lauragais, surnommé pays de Cocagne* car le pastel est parfois aggloméré en boules nommées « coques » ou « coquaignes* » qui firent la fortune de cette région).

La culture de cette plante sur le territoire de la commune reste néanmoins à attester.

Les habitants sont appelés les Espagnols : en effet " [...] quand Thibaud IV fut roi de Navarre en 1234, des colonies ibériques s'installèrent à proximité de Nogent-sur-Seine, à Montigny-le-Guesdier, à Villeneuve-aux-Riches-Hommes (Aube) et à Saint-Maurice-aux-Riches-Hommes (Yonne). Aussi les vocables « Riches-Hommes » recouvrent-ils directement les termes "Ricos Hombres" issus du vocabulaire de la noblesse espagnole".[...]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
septembre 2001 en cours Évelyne Sivanne [2]    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 299 habitants[Note 1], en diminution de 0,66 % par rapport à 2010 (Seine-et-Marne : +4,93 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
414394446373410417417407401
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
421404428406371376358350292
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
286272233200205222227275278
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
282255170192252285290301300
2015 - - - - - - - -
299--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Exploitations agricoles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jacques.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jacques, XIIe et XVIe siècles, inscrite au titre des monuments historiques[7].
  • Grange aux Dîmes, XVIe siècle, inscrite au titre des monuments historiques[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]