Fontains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fontains
Fontains
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Nangis
Intercommunalité Communauté de communes de la Brie nangissienne
Maire
Mandat
Didier Baldy
2014-2020
Code postal 77370
Code commune 77190
Démographie
Gentilé Fontenois
Population
municipale
239 hab. (2016 en diminution de 5,53 % par rapport à 2011)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 33″ nord, 3° 00′ 10″ est
Altitude Min. 102 m
Max. 139 m
Superficie 14,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Fontains

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Fontains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontains
Liens
Site web mairiedefontains.fr

Fontains est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Fontenois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Fontains est située à 6 km au sud de Nangis.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fontains
Nangis Rampillon
Fontains
La Chapelle-Rablais Villeneuve-les-Bordes

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 68 voies dont 55 lieux-dits administratifs répertoriés[1].

  • Bourguignon, Rogenvilliers (partagé avec Rampillon).

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité 1, correspondant à une sismicité très faible[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de :

  • la rivière l’Almont (ou ru d'Ancœur ou ru de Courtenain), longue de 42,1 km[3], affluent de la Seine en rive droite ;
    • le ru des Effervettes, 5,4 km[4], qui conflue avec l’Almont ;
  • le ru des Vieilles Vignes, affluent du ru de Courtenain.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2014, le nombre total de logements dans la commune était de 118 (dont 99,2 % de maisons et 0,8 % d’appartements).

Parmi ces logements, 86,4 % étaient des résidences principales, 5,1 % des résidences secondaires et 8,5 % des logements vacants.

La part des ménages propriétaires de leur résidence principale s’élevait à 84,5 % contre 10,7 % de locataires[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Fontanae en 1198[6] ; Fontein vers 1222 (Livre des vassaux)[7] ; Footins en 1198 1232[8] ; Fotins in Bria en 1198 1367[9] ; Fostins en 1198 1385[10] ; Fontins en 1198 1443[11] ; Fontins lez Nangis en 1198 1543[12].

Fontains signifie « fontaine », du bas latin fontanalia[13]. Il n’existe plus aujourd’hui de fontaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Élections nationales[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1965 1991 Alain Vivier SE Agriculteur
1991 2006 Pierre François SE  
2006 2008 Gérard Gloux SE  
2008 2014 Béatrice Petit SE  
2014 En cours Didier Baldy [15] - Retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[17].

En 2016, la commune comptait 239 habitants[Note 1], en diminution de 5,53 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
266166218232238263251250247
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
238289288254253254250243260
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
271229237208207203204194197
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
162143139214223247261262263
2013 2016 - - - - - - -
234239-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le nombre de ménages fiscaux en 2014 était de 106 représentant 260 personnes et la médiane du revenu disponible par unité de consommation de 24 527 €[5].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jacques-le-Majeur.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annuaire des communes françaises
  2. « Plan séisme consulté le 23 novembre 2017 »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - L’Almont (F44-0400) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru des Effervettes (F4441000) »
  5. a et b Statistiques officielles de l’INSEE.
  6. Annales Gâtinais, XXIV, 1908, p. 8.
  7. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de la Seine-et-Marne, Paris, (lire en ligne), p. 227.
  8. Quantin, Recueil, p. 181.
  9. Archives nationales, S 3709.
  10. Archives nationales, P 131, fol. 28.
  11. Archives nationales, P 131, fol. 85 v°.
  12. Archives nationales, S 3710.
  13. « Histoire de la commune de Fontains », sur http://fr.topic-topos.com (consulté en mai 2016)
  14. Résultats de l’élection présidentielle 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur
  15. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en février 2019).
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  20. « L'église », notice no PA00087005, base Mérimée, ministère français de la Culture