Vulaines-lès-Provins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vulaines-lès-Provins
Vulaines-lès-Provins
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Intercommunalité Communauté de communes du Provinois
Maire
Mandat
Bertrand de Bisschop
2020-2026
Code postal 77160
Code commune 77532
Démographie
Population
municipale
64 hab. (2017 en diminution de 7,25 % par rapport à 2012)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 35″ nord, 3° 13′ 08″ est
Altitude Min. 100 m
Max. 154 m
Superficie 10,75 km2
Élections
Départementales Canton de Provins
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Vulaines-lès-Provins
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Vulaines-lès-Provins
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vulaines-lès-Provins
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vulaines-lès-Provins

Vulaines-lès-Provins est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Situé sur le plateau de la Brie champenoise, le village est à 6 km à l'ouest de Provins et à 5 km au nord de Saint-Loup-de-Naud[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité 1, correspondant à une sismicité très faible[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de trois cours d'eau référencés :

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 2,1 km[6].

Climat[modifier | modifier le code]

Vulaines-lès-Provins, comme tout le département, connaît un régime climatique tempéré, de type atlantique.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La gare SNCF la plus proche est la gare de Provins. Elle est desservie par les trains du réseau Transilien Paris-Est (ligne P) à partir de la gare de l'Est à Paris.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 57 lieux-dits administratifs répertoriés[7] dont La Fontenelle, Les Chaises.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

En 2018[8], le territoire de la commune se répartit[Note 2] en 93,8 % de terres arables et 6,2 % de forêts[6],[9].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2016, le nombre total de logements dans la commune était de 39 dont 94,7 % de maisons et 5,3 % d'appartements.

Parmi ces logements, 72,2 % étaient des résidences principales, 7 % des résidences secondaires et 20,9 % des logements vacants.

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s'élevait à 55,6 % contre 33,3 % de locataires et 11,1 % logés gratuitement[10] - [Note 3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Villanae en 1194 ; Wiuleinnes en 1258 ; Wulenes en 1263[11] ; Vulaines en 1793 ; Vulaines-en-Brie en 1893[12] ; Vulaines-lès-Provins en 1934, pour le distinguer de Vulaines-sur-Seine.

La première mention écrite du nom est Villanae. Cela renvoie à « villa », une exploitation agricole de grande taille possédant des bâtiments d’exploitation. La villa est une création romaine dont le nom a été donné aux fondations du VIe au XIIe siècle. Tout cela signifie que Vulaines était une grande propriété gallo-romaine ou mérovingienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse est mentionnée au XIIe siècle sous le nom de Villanae. Des chamoines de Saint-Augustin y possédaient un prieuré-cure. La commune porte le nom de Vulaines-en-Brie jusqu'en 1934.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 En cours Bertrand de Bischopp [13]   agriculteur

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[15].

En 2017, la commune comptait 64 habitants[Note 4], en diminution de 7,25 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
13895111121130135123146153
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
135157135151160140141144131
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
144125133105106126126129130
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
136130100905167626169
2017 - - - - - - - -
64--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • 1 075 hectares dont 1 030 ha de surface agricole utile.
  • Petite exploitation pétrolière (concession à la société Vermilion)[17].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Blaise-Saint-Léger.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Blaise-Saint-Léger, XIIIe siècle. Seul le chœur de l'église demeure affecté au culte, la nef ayant été séparée et servant de local pour la mairie.
  • Borne milliaire à fleur de lys du XVIIIe siècle, classée au titre des monuments historiques[18] (ancienne route royale, la Fontenelle, D 619).
  • Maison du XVIIe siècle en pierre et brique, ancienne propriété de l'abbaye Saint-Jacques de Provins (les Chaises).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Patrimoine des Communes de la Seine-et-Marne. Flohic Editions, tome II, Paris 2001, p. 1276, (ISBN 2-84234-100-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nature en attente de mise à jour.
  2. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  3. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Localisation de Vulaines-lès-Provins, » sur Géoportail (consulté le 27 mars 2020).
  2. « Plan séisme consulté le 27 mars 2020 »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru du Dragon (F2326000) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ravin de la Forge (F2326100) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ravins d'Ariot (F2326200) »
  6. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 10 décembre 2018
  7. Site territoires-fr.fr consulté le 29 décembre 2019 sous le code commune 77532.
  8. Site Corine Land Cover Mises à jour.
  9. [PDF]Fiche communale d'occupation des sols en 2017 (comparaison avec 2012) sur le site cartoviz.iau-idf.fr
  10. Statistiques officielles de l‘INSEE.
  11. Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - Page 399.
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en mars 2014).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  17. « Décret du 28 octobre 2002 », sur legifrance.gouv.fr
  18. Notice no PA00087332, base Mérimée, ministère français de la Culture