Clos-Fontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontaine.

Clos-Fontaine
Clos-Fontaine
Mairie de Clos-Fontaine.
Blason de Clos-Fontaine
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Nangis
Intercommunalité Communauté de communes de la Brie nangissienne
Maire
Mandat
Gilbert Leconte
2014-2020
Code postal 77370
Code commune 77119
Démographie
Gentilé Clos-Fontainois
Population
municipale
270 hab. (2016 en augmentation de 1,89 % par rapport à 2011)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 28″ nord, 3° 01′ 01″ est
Altitude Min. 103 m
Max. 134 m
Superficie 5,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Clos-Fontaine

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Clos-Fontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Clos-Fontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Clos-Fontaine

Clos-Fontaine est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Clos-Fontainois . .

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à environ 6 kilomètres au nord de Nangis[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Clos-Fontaine[2]
Gastins
Quiers Clos-Fontaine[2] La Croix-en-Brie
Grandpuits-Bailly-Carrois

Transports et déplacements[modifier | modifier le code]

L'aérodrome de Nangis Les Loges (LFAI), ouvert aux avions privés en vol à vue (VFR) et aux ULM, se trouve en partie sur le territoire communal.

Hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

La commune compte plusieurs hameaux ou écarts[3] : Le Boulaie - Vilmarie - Le Vivier.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de deux cours d'eau référencés :

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 2,6 km[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La localité était dénommée Fontaine Close au XIIIe siècle[7].

Le nom dériverait du latin closo fonte, « source fermée »[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des vestiges préhistoriques et gallo-romains ont été retrouvés dans la commune[3].

Sous l’Ancien Régime, la paroisse est partagée en deux seigneuries : celle de la commanderie des Ordre du Temple de la Croix-en-Brie, et celle du prieuré de Saint-Blaise de la chartreuse de Paris[3].

Circonscriptions d'Ancien Régime 

Intendance , Paris  • Élection : Rozay  • Subdélégation : Rozay  • Grenier à sel, Provins, et, à partir de 1726, Fontenay  • Coutume : Melun  • Parlement : Paris  • Bailliage : Melun  • Gouvernement : Ile-de-France  • Diocèse, Sens  • Archidiaconé : Melun  • Doyenné, Montereau[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Clos-Fontaine se trouve dans le département de Seine-et-Marne. Rattachée depuis la Révolution française à l'arrondissement de Melun[8], elle intègre le l'arrondissement de Provins afin de faire coïncider les limites d'arrondissement et celles des intercommunalités[9].

Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la troisième circonscription de Seine-et-Marne.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Mormant[8]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune intègre le canton de Nangis.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la Communauté de communes de la Brie nangissienne, créée en 2005.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1804 1816 M. Andry    
1817 1821 François Savinien Blaque    
1822 1830 M. Nodier (ou Naudier)    
1831   Louis Auguste Beaugrand   Cultivateur
1834   Louis Auguste Beaugrand   Fermier
1836   M. Nodier    
1837   François Auguste Naudier    
1848   Joseph Cornet   Charretier
Maire-adjoint, supplée le maire démissionnaire
1870   Jules Pecquenard   Cultivateur
1871   Théophile Geolot   Charretier
1876   Charles Victor de Fresne   Propriétaire
1891   Auguste Adrien Carré   Cultivateur
1907   M. Gandoin    
1909   Alfred Herluison   Cultivateur
1919 1953 Pierre Clogenson    
1953 1983 Paul Durand    
1953 1989 Jean-Pierre Clogenson   Industriel
1989 janvier 1995 Paul Durand    
janvier 1995 juin 1995 Jean-Paul Faverolle    
juin 1995 mars 2001 Robert Gouble    
mars 2001 En cours
(au 6 juillet 2017)
Gilbert Leconte DVD Chargé d'affaires
Président de la CC de la Brie nangissienne (2006 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2016, la commune comptait 270 habitants[Note 1], en augmentation de 1,89 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
169187184140169178159146170
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
146148150168168163162167188
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
153150135151151143140129133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
131108160176262270254255273
2016 - - - - - - - -
270--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école en 2015.

Les enfants de la commune sont scolarisés au sein d'un regroupement pédagogique intercommunal (RPI) qui regroupe Clos-fontaine – Gastins et Quiers. L'école de Clos-Fontaine accueille en 2018-2019 48 élèves[13]

Économie[modifier | modifier le code]

La Capre, première société coopérative d'intérêt collectif (Scic) de Seine-et-Marne, qui permet l'achat par les particuliers de produits issus du commerce équitable en dehors de la grande distribution, a ouvert à Clos-Fontaine en 2005[14].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Laurent de Clos-Fontaine vue de côté.

On peut signaler :

  • L'église Saint-Laurent : datant du XIIe et milieu du XVIIe siècle, elle est bâtie de grès, meulière et brique. La chapelle primitive est remplacée dès le XIIe siècle par un premier bâtiment remanié et agrandi vers le milieu du XVIIe siècle. De plan rectiligne, sans bas-côtés ni transept, l'église se termine par un chevet droit. La voûte en berceau laisse les poutres apparentes. Une dalle funéraire du XVIe siècle ornée des effigies des défunts gravées dans un décor Renaissance, s'y trouve[15].

En flânant dans le village, aux détours des rues, le visiteur découvre des photographies relatant la vie rurale du siècle passé (parcours 1900).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Localisation de Clos-Fontaine » sur Géoportail (consulté le 15 décembre 2018).
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. a b c d e et f « Clos-Fontaine », Les communes, Société d’Histoire, d’Art, de Généalogie et d’Echange (SHAGE 77) (consulté le 5 octobre 2018).
  4. Sandre, « L’Yvron »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 de la Grande Alleu (F4801000) »
  6. Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 14 décembre 2018
  7. – Marianne Mulon –"Noms de lieux d’Île-de-France", Bonneton, Paris, 1997 (ISBN 2862532207)
  8. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. « Arrêté du 30 décembre 2016 du préfet de la région d'Île-de-France portant modification des limites territoriales des arrondissements du département de Seine-et-Marne », Recueil des actes administratifs de la préfecture d'Île-de-France, no spécial IDF-001-2017-01,‎ , p. 11-23 (lire en ligne [PDF], consulté le 21 août 2018).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. « École élémentaire de Clos-Fontaine », L'annuaire, sur http://www.education.gouv.fr/annuaire (consulté le 5 octobre 2018).
  14. Pascal Villebeuf, « Une coopérative en faveur du commerce équitable », Le Parisien, édition de Seine-et-Marne,‎ (lire en ligne, consulté le 5 octobre 2018).
  15. « Dalle funéraire d'un homme et d'une femme », notice no PM77000398, base Palissy, ministère français de la Culture