Boitron (Seine-et-Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boitron.

Boitron
Boitron (Seine-et-Marne)
Mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Coulommiers
Intercommunalité Communauté de communes des Deux Morin
Code postal 77750
Code commune 77043
Démographie
Gentilé boitroniers
Population
municipale
376 hab. (2016 en diminution de 5,05 % par rapport à 2011)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 46″ nord, 3° 15′ 42″ est
Altitude Min. 67 m
Max. 196 m
Superficie 5,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boitron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boitron

Boitron est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Au dernier recensement de 2016, la commune comptait 376 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Boitron est une commune située à environ 15 kilomètres au sud- est de La Ferté-sous-Jouarre[1]., dans le canton de Coulommiers et l'arrondissement de Provins.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes de Boitron incluent La Trétoire, Orly-sur-Morin, Sablonnières, Bassevelle[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le système hydrographique de la commune se compose de quatre cours d'eau référencés :

  • la rivière le Petit Morin, long de 86,3 km[3], affluent de la Marne en rive gauche, ainsi que :
    • un bras de 0,2 km[4] ;
    • un bras de 0,4 km[5] ;
    • le ru du Bois, 2 km[6], affluent du Petit Morin.

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 2,17 km[7].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune compte 114 lieux-dits administratifs répertoriés[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se réparti[Note 1] en 43,8 % de terres arables, 30,1 % de forêts , 20,4 % de prairies, 4,9 % de zones urbanisées et 0,8 % de zones agricoles hétérogènes[Note 2],[7].


Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2014 En cours Rigaud Lucien    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2016, la commune comptait 376 habitants[Note 3], en diminution de 5,05 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
372340377370372392375342335
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
302293289273244230234260236
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
214198176178186175158159145
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
13099126173264335356393378
2016 - - - - - - - -
376--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cloche de la mairie - Son de la cloche sonnant la demie :

L'église, en ruines depuis 1975, a été démolie le 31 juillet 1987 après avoir été déclarée en état de péril[13]. Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Elles comprennent les cultures annuelles associées aux cultures permanentes, les systèmes culturaux et parcellaires complexes, les surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants et les territoires agro-forestiers.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]