Joseph Kosma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kozma.
Ne pas confondre avec Vladimir Cosma, autre compositeur de musiques de films
Joseph Kosma
Kozma József zeneszerző.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
La Roche-GuyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Maîtres
Œuvres réputées
Kosma.JPG

Tombe de Joseph Kosma – Cimetière de Montmartre - Paris.

Joseph Kosma (en hongrois Kozma József), né le à Budapest et mort le à La Roche-Guyon, est un compositeur français d'origine hongroise (naturalisé français en 1949).

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Kosma est élève à l'Académie de musique Franz-Liszt de Budapest. Il est ensuite assistant chef d'orchestre à l'Opéra de Budapest, puis plus tard élève de Hanns Eisler à Berlin, où il réside à partir de 1929, après avoir obtenu une bourse d'études. Il abandonne la direction d'orchestre et travaille avec Bertold Brecht et Kurt Weill. Lilly Appel, sa femme, est dénoncée comme antifasciste et est victime d'une campagne antisémite par les nazis, de sorte que le couple, en 1933, fuit et s'installe à Paris[1]. Il accompagne Lys Gauty et rencontre Jacques Prévert. Il compose alors un grand nombre de musiques de films, notamment pour Marcel Carné et Jean Renoir.

Joseph Kosma est aussi le compositeur de musiques pour le théâtre, le ballet, d'œuvres instrumentales, d'un opéra Les Canuts (créée à Berlin en 1959) et de nombreuses chansons populaires, souvent sur des paroles de Jacques Prévert. Certaines de ses chansons (notamment Barbara et Les Feuilles mortes) ont été immortalisées par Germaine Montero, Cora Vaucaire, Marianne Oswald, les Frères Jacques, Juliette Gréco, Yves Montand ou encore Nicole Martin. Sous le nom de Autumn Leaves, Les Feuilles mortes poursuivent même une seconde vie internationale, avec la complicité des plus grands musiciens de jazz.

Le conservatoire de Nice est légataire universel des droits d'auteur de Joseph Kosma depuis 1974. Le piano sur lequel il composa ses œuvres est exposé dans le hall du Conservatoire et l'auditorium porte son nom. Son épouse Lilli Apel est décédée en 1975.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Ballet[modifier | modifier le code]

Cantate[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Ballade de celui qui chanta dans les supplices. Cantate de Joseph Kosma sur un poème de Louis Aragon. Solistes de l'orchestre du Théâtre National de L'Opéra, René Schmidt (ténor), Xavier Depraz (basse), Direction Serge Baudo. Disque Vega T35A2501

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Limore Yagil, Au nom de l'art, 1933-1945 : Exils, solidarités et engagements, Paris, Fayard, , 590 p. (ISBN 9782213680897, lire en ligne), p. 217

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Kosma, 1905-1969. Un homme, un musicien, La Revue musicale 412-415,1989, 393 pages

Film documentaire[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]