Commissaire Permilleux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le commissaire Permilleux, responsable du Service des affaires juives rattaché en 1943 à la Police judiciaire, est chargé à partir de novembre 1942 d'arrêter les juifs en infraction avec les ordonnances allemandes[1]. L'historien Jean-Marc Berlière écrit que Permilleux dirige « sans état d'âme » un service qui a vocation à gérer les perquisitions et arrestations, « multiplie les opérations d'initiative et établit les procédures légales pour les transferts à Drancy des israélites arrêtés »[2]

Permilleux a plus tard été jugé et blanchi par le témoignage de plusieurs juifs[réf. nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sami Dassa, Vivre, aimer avec Auschwitz au cœur, Éditions L'Harmattan, 2002, p. 160
  2. Jean-Marc Berlière, Le monde des polices en France : XIXe-XXe siècles, Éditions Complexe, , 275 p. (lire en ligne), p. 183-184