Willy Schapiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schapiro.
Willy Schapiro
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Autres informations
Parti politique
Distinctions

Salomon Wolf Willy Schapiro (ou Szapiro), né le à Skała en Pologne et mort le , fusillé au Mont Valérien, est un juif polonais, soldat volontaire de l'armée française de libération (FTP-MOI / Groupe Manouchian).

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Willy Chapiro quitte la Pologne vers 1930 et émigre en Palestine[1]. Ayant pris contact avec la parti communiste, il développa une organisation ouvrière dont le but était de chasser la puissance britannique qui contrôlait alors la région depuis le démantèlement de l'empire ottoman en 1918. Ses activités provoquent son arrestation puis son expulsion. Il émigre ensuite en Autriche de 1933 à 1939.

Seconde guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En 1938, lors de l'Anschluss, Willy Chapiro s’enfuit à Paris où il travaille chez un fourreur. Il organise la lutte syndicale dans les ateliers de fourrure, allant jusqu'à des actions de sabotage des machines[1].

En juillet 1943, il est muté au 2e détachement des FTP-MOI, puis dans le 4e chargé du sabotage des voies ferrées[2]. Il prend part le 11 octobre 1943 à une tentative de sabotage de la voie ferrée sur la ligne de Châlons-sur-Marne. il fait partie de l'équipe de six combattants qui sabote dans la nuit du 25 au 26 octobre 1943 la voie ferrée sur la ligne Paris-Troyes dans l'arrondissement de Mormant en Seine-et-Marne.

Il est arrêté le 27 octobre 1943 lors d'une attaque contre un convoi militaire allemand. Battu, torturé, il ne livre aucune information sur son réseau. Condamné à mort par l'occupant, il est fusillé au fort du mont Valérien le 21 février 1944 avec les 21 membres de l'Affiche rouge.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Profession : Ouvrier fourreur et militant syndical.
  • Lieu d'habitation : Paris 9e

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liste des membres du groupe Manouchian exécutés[modifier | modifier le code]

Mémorial de l'Affiche rouge à Valence.

La liste suivante des 23 membres du groupe Manouchian exécutés par les Allemands signale par la mention (AR) les dix membres que les Allemands ont fait figurer sur l'Affiche rouge :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Grason, Claude Pennetier, « SCHAPIRA Salomon, Wolf dit Willy écrit parfois CHAPIRO, SCHAPIRO ou SZAPIRO] », sur maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr (consulté le 8 octobre 2018).
  2. « Le groupe Manouchian », sur ivry94.fr (consulté le 10 février 2017)
  3. Journal officiel de la République française, « Décret du 31 mars 1947 portant attribution de la médaille de la Résistance française », sur gallica.bnf.fr, (consulté le 8 octobre 2018), p. 6675.
  4. « Salomon Wolf SCHAPIRA, alias Willy Szapiro », sur memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr (consulté le 8 octobre 2018).