Camp Bassano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Camp Bassano, annexe parisienne du Camp de Drancy est un camp de travail forcé, situé au 2 rue de Bassano dans le 16e arrondissement de Paris, dans L’hôtel Cahen d’Anvers. Considéré comme un bien appartenant à des juifs, il est réquisitionné par les allemands en 1942. Des juifs raflés y confectionnent des vêtements haut-de-gamme pour les gradés SS.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'hôtel Cahen d'Anvers est construit en 1880, par Gabriel-Hippolyte Destailleur pour le comte Louis Cahen d'Anvers (1837-1922) et la comtesse née Louise de Morpurgo (1845-1926), dans le Style Louis XIV. les Boiseries proviennentt de l'hôtel de Mayenne, construit en 1709 par Germain Boffrand.

Façade de l'hôtel Cahen d'Anvers donnant rue de Bassano.

.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1942, l’hôtel est réquisitionné par les allemands en 1942. Il devient une annexe du camp de Drancy[1]: des juifs raflés y confectionnent des vêtements haut-de-gamme pour les gradés SS[2].

Le 2 de la rue de Bassano est un immeuble de la Gestapo, un centre d'interrogatoire, pour entre-autres: Olga Bancic (Golda Bancic, alias Pierrette, membre des FTP-MOI de la région parisienne, décapitée en Allemagne)[3].

Le camp Bassano est établi en mars 1944[4]

Le camp Bassano emploie 50 prisonniers. Tous les prisonniers des annexes de Drancy sont ramenés à Drancy le 12 août 1944, et devaient partir dans le dernier convoi mais le camp de Drancy est libéré le 17 août 1944[5],[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]