Le projet « Judaïsme » est lié à ce portail

Portail:Judaïsme

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


PORTAIL
du Judaïsme
  ARBORESCENCE
des articles
  PROJET
Judaïsme
  SUIVI
des articles
  WIKIPILPOULONS
Espace de discussion
Catégories principales : lois et rituels juifsVie juiveFêtes dans le judaïsme

Bienvenue sur le Portail de la Culture juive et du judaïsme.


Praha Jewish Cemetery 2003b.jpg1QIsa b.jpgTefillin.JPG
    WIkiprojet Judaïsme     Albert Einstein

Le terme judaïsme désigne la tradition, la culture religieuse et le mode de vie des Juifs constitué des descendants des Israélites provenant de l'antique terre d'Israël et des quelques minorités les ayant rejoints par la conversion et s'étant mélangées à eux au fil de leur diaspora de deux millénaires. Le judaïsme comporte des éléments religieux mais ne s'y limite pas puisqu'il contient, outre son code de conduite, une législation, des rites, et des coutumes non spécifiquement religieuses.

Selon ses textes fondateurs, en particulier le Tanakh, la foi des anciens Israélites et de leurs descendants, les Juifs, serait basée sur une alliance contractée entre Dieu et Abraham, qui aurait ensuite été renouvelée entre Dieu et Moïse.

Les Juifs fondent le judaïsme sur la religion abrahamique qui fleurira ensuite dans la Loi mosaïque (la Torah, les Nevi'im et les Ketouvim), collectivement désignés par l'acronyme Tanakh, dont le texte constitue la Miqra ou Bible hébraïque.

Cette religion se fonde sur le culte du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, au Nom ineffable, qu'elle conçoit comme une Essence éternelle (YHWH), qui détient tous les pouvoirs (Elohim), transcendant Seigneur des seigneurs (Adonaï) qu'elle considère Un et Unique et qu'elle qualifie ainsi : omnipotent, omniscient, juste et miséricordieux. Cette religion professe aussi que le rassemblement de toutes les puissances (Elohim) manifesta le créateur du monde qui continue de s'impliquer dans sa destinée en faisant irruption dans son Histoire, comme lorsqu'il fit sortir d'Égypte les enfants d'Israël. Les cohanim du Temple de Jérusalem par deux fois détruit assuraient Son culte. Les rabbanim ont transmis ensuite la tradition juive jusqu'à nos jours.

Le judaïsme est l'une des plus anciennes traditions religieuses monothéistes encore pratiquées aujourd'hui. Les valeurs et l'histoire du peuple juif sont à la source des deux autres religions abrahamiques, le christianisme et l'islam. Il n'est toutefois pas à la base du samaritanisme, qui est une tradition israélite concurrente, ni du zoroastrisme, lui-même issu du mazdéisme.

Lire la suite

Ce portail compte 6 262 articles dont 22 articles de qualités et 12 bons articles .

Nuvola apps cache.png Lumière sur...

Carte des communautés indiennes avant leur immigration.

L'histoire des Juifs en Inde recouvre celle de trois communautés juives historiques totalisant 6 000 membres (1997), chacune dans une aire géographique très déterminée : la communauté de Cochin dans le sud du sous-continent, les Bene Israël dans les environs de Bombay et la communauté Baghdadi (« ceux de Bagdad ») aux alentours de Calcutta et de Bombay. La communauté de Cochin est elle-même divisée en deux groupes : les « Juifs noirs », plus anciens, et les « Juifs blancs », d'origine plus récente.

Les Juifs noirs de Cochin et les Bene Israël sont les deux communautés les plus anciennes, et bien que les documents sur leur histoire soient très ténus, leur installation sur la côte ouest de l'Inde en suivant les routes commerciales depuis le Moyen-Orient remonte probablement au Ier millénaire de l'ère chrétienne. Au cours de leur histoire et jusqu'au XVIIIe siècle, ces deux communautés sont restées séparées, sans contact l'une avec l'autre. Les contacts avec le reste du monde juif furent également ténus, plus encore pour les Bene Israël de Bombay que pour les Juifs de Cochin, qui conservèrent quelques liens avec l'extérieur. Les Juifs blancs de Cochin et les Juifs Baghdadi ont une origine plus récente, liée à l'expansion occidentale dans la région : XVIe et XVIIe siècles pour les « Juifs blancs » de Cochin, d'origine moyen-orientale et européenne, et début du XIXe siècle pour les Baghdadi, d'origine moyen-orientale. Ces deux groupes conservèrent toujours d'importants contacts avec le reste du monde juif.

Le caractère non prosélyte de la mentalité traditionnelle indienne a permis une structuration de ces communautés en castes endogames, sans persécution manifeste. L'indianisation des cultures et des apparences physiques est corrélée avec l'ancienneté des communautés et leur isolement : très forte pour les Juifs noirs de Cochin et les Bene Israël de Bombay, partielle pour les Juifs blancs de Cochin (qui ont cependant adopté la langue locale) et très faible pour les Baghdadi, partagés entre une culture d'origine moyen-orientale et une anglicisation devenue très forte au cours du XIXe siècle. L'influence indienne peut se lire dans la forte réticence des différents groupes juifs indiens à se marier entre eux, l'endogamie, conformément à la règle indienne régissant les jāti, restant la règle.

L'irruption de la colonisation occidentale dans la région, d'abord portugaise et néerlandaise, puis britannique, a entrainé des mouvements de population (en particulier l'arrivée des « Juifs blancs » de Cochin et des Baghdadi). Elle a entrainé également des interactions croissantes avec les pouvoirs coloniaux, particulièrement avec le raj britannique. Il en est découlé une occidentalisation parfois très forte, ainsi qu'une révolution considérable dans les modes de vie des communautés. Après l'indépendance de l'Inde (en 1947) et celle d'Israël (en 1948), et malgré l'absence de tensions spécifiques avec le nouvel État indépendant (sauf au Pakistan), la majorité des Juifs des Indes ont émigré vers Israël dans les années 1950 et 1960.

Outre les membres Juifs des divers corps diplomatiques, il existe également deux autres groupes se réclamant aujourd'hui du Judaïsme : les Bnei Menashe, de langue Mizo, vivant à Manipur et dans le Mizoram. Ils se sont proclamés juifs dans les années 1950, et disent descendre de la tribu de Manassé. Les Bene Ephraïm (ou Juifs Telugu), sont un petit groupe parlant le Telugu, dont l'observance du judaïsme date de 1981.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Judaïsme

Crystal Clear app kdict.png Index thématique

Judaïsme et culture juive
Star of David.svg Judaïsme

Croyances : Dieu (YHWHElohim) • Mythes et légendes
Textes fondamentaux : Torah (ancien testament)TanakhMishna et TalmudsZoharChoulhan Aroukh
Pratiques : commandements et coutumesOffrandes et prièresChabbatet fêtes

Gaon2.jpg Sages d'Israël

Grandes figures : AbrahamIsaacJacobJosephMyriamMoïseJosuéDavidSalomonEzraHillelShammaïRabbi AkivaShimon bar YohaïRavBrouriaOnkelosIsaïeJérémieShimon HaTzadikAmram GaonSaadia GaonSalomon ibn GabirolRachiRashbamJuda HaleviRabbenou TamAbraham ben David de PosquièresMoïse de CoucyMeïr de RothenburgBaal HaTurimMaïmonideDavid KimhiNahmanideAsher ben YehielGersonideNissim GerondiBartenouraSfornoJosel de RosheimJoseph CaroIsaac LouriaHaïm VitalMaharalRemaMaharshaBachJonathan EybeschutzShaagas AryehJacob EmdenBaal Shem TovMaggid de MezeritchMoché Haïm LuzzattoNodah BiYehudahElimelekh de LijenskMeshoulam Zoucha d'AnipoliGaon de VilnaLevi Yitzhok de BerditchevLe Hozeh de LublinMenachem Mendel de RimanovDavid SintzheimNachman de BratslavChidaShneur Zalman de LiadiHaim de VolozhinHatam SoferMenahem Mendel de KotzkShlomo GanzfriedSamson Raphael HirschMalbimIsraël de SalantNetzivYitzchak Elchanan SpektorHofetz HaïmYosef Chaim SonnenfeldRogatchover GaonChaim Ozer GrodzinskiBoruch Ber LeibowitzAbraham Isaac KookElchonon WassermanHazon IshAharon RokeachYossef Yitzchok SchneersohnSarah SchenirerMenachem ZiembaYechiel Yaakov WeinbergAryeh LevinBernard RevelMeir ShapiroJoel TeitelbaumYitzhak HaLevi HerzogZvi Yehouda KookAharon KotlerEliyahu Eliezer DesslerMoshe FeinsteinSimcha WassermanSteiplerMenachem Mendel SchneersonJoseph B. SoloveitchikMordechai PogramanskyShlomo Zalman AuerbachYosef Shalom EliashivAharon Leib ShteinmanShmuel WosnerShlomo WolbeMordechai GifterEliezer WaldenbergOvadia YosefMenashe KleinNorman LammChaim KanievskyAharon LichtensteinIsrael Meir Lau
.
Yury Pen - Portrait of Marc Chagall.jpg
P judaism.png Culture juive

Pensée juive : Philosophie juiveKabbale
Cuisine juive: BagelChrainDafina (plat)Gefilte fishHallahHamantashenHaminKugelLatkesMatzaTcholent
Musique juive : Léon AlgaziCantillationShlomo CarlebachEsa Einai (chanson)Avraham FriedGam Ki Elech (chanson)HazzanYitzchok Meir HelfgotMax JanowskiAaron Le Grand de KarlinEmile KaçmannKi Va Moed (chanson)Kol NidreKol Nidrei (Bruch)KlezmerKo Amar Hashem (chanson)Moshe KoussevitzkyKumzitsMarcel LangLekha dodiBaruch LevineMachnisei Rachamim (chanson)MatisyahuMBDBenzion MillerRiboin Haolomim-Hineni B'yodcho (chanson)Samuel NaumbourgNigounOy HanikkeJan PeercePierre PinchikRachem (chanson)Yossele RosenblattSalomone RossiBen Zion ShenkerYaakov ShwekeyGershon SirotaJacob ToledanoRichard TuckerUfaratzta (chanson)Vezakeini (chanson)Mendy WerdygerBen Zimet
Humour juif : Woody AllenTristan BernardMarx BrothersPierre DacJerry LewisMel BrooksJerry SeinfeldBilly CrystalAndy KaufmanLarry DavidBen StillerJudd ApatowAdam SandlerSeth RogenBette MidlerRoseanne BarrPopeckÉlie KakouÉlie SemounJean-François DérecGad ElmalehJoann Sfar
Première école de Paris
Enluminure juive

I L Peretz postcard.jpg Grandes figures de la culture juive

Shmuel Yosef AgnonCholem AleikhemWoody AllenHannah ArendtIsaac AsimovDaniel BarenboimWalter BenjaminIsaiah BerlinHaïm Nahman BialikMarc BlochJoseph BrodskyMartin BuberPavel CandaMarc ChagallLéon ChestovAlbert CohenLeonard CohenAdolphe CrémieuxPierre DacJean DanielJacques DerridaAlfred DreyfusAlbert EinsteinWill EisnerEdmond FlegBenjamin FondaneAnne FrankSigmund FreudGeorge GershwinAbraham GoldfadenBenny GoodmanReynaldo HahnYehouda HaleviMarek HalterGlückel von HamelnJascha HeifetzHeinrich HeineTheodor HerzlVladimir HorowitzEdmund HusserlBahya ibn PaqudaJules IsaacEdmond JabesVladimir JankélévitchFranz KafkaPinchas LapideMeyer LazarBernard LazareEmma LazarusPrimo LeviEmmanuel LevinasBernard-Henri LévyEmmanuel Mané-KatzGustav MahlerGroucho MarxMoïse MendelsohnYehudi MenuhinLazar MeyerDarius MilhaudPatrick ModianoAmedeo ModiglianiAndré NeherIsaac Leib PeretzMarcel ProustFranz RosenzweigJoseph RothPhilip RothArthur RubinsteinArthur SchnitzlerArnold SchoenbergGuershom ScholemIsaac Bachevis SingerMartial SolalChaim SoutineBaruch SpinozaAndré SpireGeorge SteinerIsaac SternBarbara StreisandAdrienne ThomasJean WahlÉmile WaldteufelElie WieselJohn ZornStefan Zweig
Histoire juive
Ethiopie.Kotel.JPG
Le Mur occidental (Ha-Kotel Ma’aravi en hébreu), constitue ce qui reste des remparts construits autour du mont du Temple, à Jérusalem, au Ier siècle avant notre ère par Hérode, afin de soutenir le terre-plein sur lequel se dressait le Temple de Jérusalem. Ce mur, qui n’avait pas, lors de sa construction, de caractère sacré, devint, au fil des siècles et de l'histoire juive, un lieu majeur du judaïsme, pour les Juifs de toute origine.
Antisémitisme
La haine des Juifs

Allégations antisémitesCosmopolites sans racinesThéorie du complot juifTaxe juiveLes Protocoles des Sages de SionPogromesAffaire BeilisLe Talmud démasquéGhettoMellahZone de RésidenceAffaire Dreyfus(Article de qualité)
Origines de l’antisémitisme naziNuit de CristalLois de NurembergRafle du Vélodrome d’HiverListe des convois de la déportation des Juifs de FranceCamp d'extermination de ChełmnoCamp de GursPithiviersDrancyMassacre de Babi YarAuschwitzBelzecBergen-BelsenBuchenwaldMajdanekMauthausenRavensbrückCamp d’extermination de SobiborStruthofCamp de concentration de TheresienstadtTreblinkaMémorial de Yad VashemLittérature de la ShoahCinéma et ShoahJuste parmi les nationsAffaire FinalyNégationnisme
Yad Vashem BW 5.JPG
« Et je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un mémorial (Yad) et un nom (Shem) qui ne seront pas effacés », Isaïe 56, 5.
  • L’article Glossaire du judaïsme permet de comprendre la plupart des termes hébraïques figurant sur ce portail.
  • Note : cet index thématique n’est pas exhaustif, cliquez l’onglet arborescence en tête du portail pour atteindre l’intégralité des articles relatifs aux Juifs et au judaïsme.

Image du mois

Yiddish WWI poster2.jpg
Affiche américaine de la première guerre mondiale encourageant la conservation de la nourriture. Traduction du texte: « La nourriture pour vaincre la guerre - Vous êtes venu ici pour trouver la liberté, vous devez aider à la conserver - Il faut du blé pour les alliés - Ne gaspillez rien. »

Bal tash'hit (hébreu : בל תשחית « ne détruis pas ») est un précepte interdisant de détruire toute chose dont on pourrait tirer profit. Initialement formulé sur les arbres en temps de guerre, il a été élargi par les rabbins à l’interdiction de toute forme de gaspillage et à la préservation des ressources, naturelles ou autres.

Article.gif Articles de qualité

Golden wikiglobe.png

Articles labellisés

Ces articles ont été sélectionnés comme faisant honneur de façon exceptionnelle à Wikipédia, l'encyclopédie libre et gratuite. Ces articles satisfont à des critères stricts, mais vous pouvez encore les améliorer !

Article de qualité 22 Articles de qualité sur les Juifs et le Judaïsme

Bon article 12 Bons articles sur les Juifs et le Judaïsme


Evolution-tasks.png Articles récents

 


Dialog-information.svg Le saviez-vous ?


archives

Citation du mois

Cquote1.png

« Les voies de Dieu sont impénétrables, dit-on. Assurément. Je n'aurais jamais accepté, en aucune façon, de servir un Dieu dont les voies auraient été à la portée de la compréhension de l'homme. » - Menahem Mendel de Kotzk

Torah and jad.jpg Parasha de la semaine

Mishpatim (משפטים)
Exode 21:1–24:18

Dieu énonce à Moïse une série de lois régissant la vie sociale, connu dans les milieux académiques comme le Code de l’Alliance. Y sont promulgués, outre des préceptes sur le serviteur, l’étranger, la veuve, l’orphelin, les coups et blessures, le viol, le respect dû au prince, le chabbat, repos des créatures une fois tous les sept jours, et la chemitta, repos de la terre une fois tous les sept ans, puis les fêtes de pèlerinage.
Dieu promet d’expulser du pays de Canaan les sept nations qui l’occupent, et met en garde les enfants d’Israël contre toute tentation de s’allier à eux ou d’adopter leurs coutumes. Moïse rapporte toutes ces paroles aux enfants d’Israël, qui lui répondent unanimement: nous ferons et nous entendrons tout ce que Dieu dit. Des offrandes sont réalisées, puis Moïse monte sur le mont Sinaï pour y recevoir les Tables de la Loi. Il y reste 40 jours et 40 nuits.

La Torah en hébreu et français (traduction du rabbinat)
Commentaire vidéo de la Parasha de la semaine sur le site Akadem.org
Articles sur les sections hebdomadaires de la Torah sur le site lamed.fr
Commentaire de la parasha de la semaine sur www.limud.net

Nuvola apps atlantik.png Article au hasard

Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« Rue des Juifs (Strasbourg) »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.

Autres portails.

Avertissement