Pierre Marie (résistant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Marie (, Laneuveville-devant-Nancy, Nancy, Meurthe-et-Moselle-1999) est un des adjoints de Edouard Vigneron, chef du service des étrangers de la police de Nancy, responsable du sauvetage de Juifs à Nancy lors de la Rafle manquée de Nancy. Il est un des Justes parmi les nations.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Marie est né le à Laneuveville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Le à Nancy , il est nommé Gardien de la Paix.

Pierre Marie est nommé Secrétaire le . Il est affecté au Service des Etrangers du Commissariat.

Il est reclassé Officier de police adjoint le .

Il est nommé Responsable du Secrétariat Central.

Pierre Marie prend sa retraite le [1].

Rafle manquée de Nancy[modifier | modifier le code]

En , Edouard Vigneron aidé de ses subordonnés, dont Pierre Marie, permet à 350 Juifs étrangers[2] de Nancy d'échapper à une rafle préparée par les autorités nazies.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]