Pierre Marie (résistant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie et Pierre Marie.

Pierre Marie (17 décembre 1907, Laneuveville-devant-Nancy, Nancy, Meurthe-et-Moselle-1999) est un des adjoints de Edouard Vigneron, chef du service des étrangers de la police de Nancy, responsable du sauvetage de Juifs à Nancy lors de la Rafle manquée de Nancy. Il est un des Justes parmi les nations.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Marie est né le 17 décembre 1907 à Laneuveville-Devant-Nancy, Nancy, Meurthe-et-Moselle.

Le 1er août 1930 à Nancy , il devient de Gardien de la Paix.

Pierre Marie est nommé Secrétaire le 1er août 1933. Il est affecté au Service des Etrangers du Commissariat.

Il est reclassé Officier de Police Adjoint le 1er avril 1953.

Il est nommé Responsable du Secrétariat Central.

Pierre Marie prend sa retraite, le 17 décembre 1962[1].

Rafle manquée de Nancy[modifier | modifier le code]

En juillet 1942, Edouard Vigneron aidé de ses subordonnés, dont Pierre Marie, permet à 350 Juifs étrangers[2] de Nancy d'échapper à une rafle préparée par les autorités nazies.

Article détaillé : Rafle manquée de Nancy.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]