Raymond Kojitsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pivert.
Raymond Kojitsky
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
RésistantVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Conflit
Distinction

Raymond Kojitsky, dit Pivert, né le à Paris et mort le à Paris [1] à Paris[1], est un résistant français. Il appartient aux FTP-MOI et au groupe de Missak Manouchian.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Kojitsky naît dans une famille juive polonaise de Ménilmontant. Il entre dans la Résistance à seize ans en participant avec les Jeunesses communistes juives à des lâchers de tracts et des incendies de poteaux indicateurs allemands fin 1942. Il est ensuite intégré en janvier 1943 aux équipes de la MOI, sous la direction d'Henri Krasucki. Il accomplit son premier grenadage place Cambronne, contre un garage militaire de l'armée allemande. Le 15 février 1943, il lance une grenade contre une voiture réservée aux soldats allemands dans un rame de métro, à la station Alma-Marceau. Le 9 mars 1943, troisième action avec Meyer List[2] dit « Plombier » à l'école militaire. En mai 1943, il est blessé alors qu'il venait de jeter une grenade sur un détachement allemand. Après l'arrestation d'Henri Krasucki en mars 1943, il passe sous les ordres de Manouchian.

Il échappe au démantèlement du groupe par les nazis du fait d'une brouille avec l'un de ses co-équipiers, « Marcel », à savoir Leo Kneler, à la suite de l'attentat du parc Monceau le 19 août 1943. Marcel lui reproche de ne pas avoir couvert Alfonso, auteur du coup de pistolet mortel contre un major allemand[3] : Pivert arrête alors sa collaboration avec la MOI. Il est ainsi sauvé par Marcel quelques mois avant l'arrestation du groupe des 23, qu'il attribue à un autre membre de la MOI, Joseph Davidovitch.

Il meurt le 23 mars 2016[4]à Paris.

Décorations[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Annette Wieviorka, « Mort des résistants Raymond Kojitsky et Jacob Szmulewicz », Le Monde,‎
  2. Fusillé au Mont-Valérien le
  3. Entretien réalisé par Mosco, « Témoignage : Raymond Kojitsky dit “Pivert”, “Un résistant ordinaire” », sur memorialdelashoah.org, (consulté le 17 septembre 2018).
  4. http://www.liguedefensejuive.com/raymond-kojitsky-ancien-du-groupe-manouchian-est-decede-2016-03-26.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]