Édouard Crémieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crémieux.
Édouard Crémieux
Crémieux-Aïoli.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
AuschwitzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Enfant

Édouard Crémieux né à Marseille le et mort en déportation en mai 1944, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Édouard Salomon Crémieux est le fils de Saul Appolon Crémieux et de Léontine Alphen. Le il se marie avec Adrienne Sarah Ester Padova ; ils auront trois fils : Albert Ernest Moïse Crémieux, médecin (1895-1963), Henri Gustave Élie Crémieux, comédien (1896-1980) et Gustave Saul Gabriel Crémieux (1903-1925).

Élève de Guindon puis de Fernand Cormon à l'École des Beaux-Arts de Paris, il revient à Marseille où il s'impose comme un des maîtres de l'école provençale. Il expose au salon de l'association des artistes provençaux et au salon rhodanien. Il obtient de nombreux prix. Les musées de Digne, Hyères, Marseille et Cassis possèdent certaines de ses toiles.

De confession juive, il est déporté et assassiné à son arrivée au camp d'Auschwitz en mai 1944, ainsi que sa femme, Adrienne Padova.

Œuvres dans les musées[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Au cabanon », notice no 000PE014854, base Joconde, ministère français de la Culture
  2. « Nature morte aux poissons », notice no 000PE016635, base Joconde, ministère français de la Culture
  3. Denis Coutagne, Bruno Ely, Jean-Roger Soubiran et al., Peintres de la couleur en Provence : 1875-1920, Marseille, Office Régional de la Culture Provence-Alpes-côte d'Azur, , 360 p. (ISBN 2-7118-3194-9), p. 121
  4. Denis Coutagne, Bruno Ely, Jean-Roger Soubiran et al., Peintres de la couleur en Provence : 1875-1920, Marseille, Office Régional de la Culture Provence-Alpes-côte d'Azur, , 360 p. (ISBN 2-7118-3194-9), p. 120