Yvette Lévy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lévy.

Yvette Lévy, née Dreyfuss le dans le 11e arrondissement de Paris, est une survivante française et un témoin de la Shoah.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les parents d’Yvette Lévy sont des juifs alsaciens qui ont déménagé en banlieue parisienne à Noisy-le-Sec, où elle grandit avec ses deux frères[1].

La famille part jusqu'à Tours en 1940, au moment de l'exode. De retour à Paris, elle subit les lois sur le statut des juifs décrétées par le régime de Vichy.

Jeune fille pratiquante, elle est monitrice aux éclaireurs israélites de France et s'occupe du sauvetage d'enfants juifs après la rafle du Vél' d’Hiv'.

Yvette Lévy est arrêtée par la Gestapo dans la nuit du 21 juillet 1944, à Paris, avec les enfants de la maison de l’Union générale des Israélites de France (UGIF) de la rue Vauquelin. Elle est internée au camp de Drancy, puis, déportée dans le dernier convoi parti de Drancy, le 31 juillet 1944, le convoi n° 77 avec 1 300 personnes, au camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Birkenau[2].

En 1944, elle est transférée dans le camp de Kratzau dépendant du camp de concentration de Gross-Rosen où elle travaille dans une usine d'armement. Elle est libérée le 9 mai 1945 et rentre en France où elle retrouve ses parents et ses deux frères.

Elle se marie après la guerre à Robert Lévy, un imprimeur juif non pratiquant[3].

Témoigner[modifier | modifier le code]

Membre de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDIRP), après le décès de son époux elle y milite activement, elle siège au bureau national de cette association. Elle est membre de l'Amicale des déportés d'Auschwitz, devenue l'UDA, Union des déportés d'Auschwitz.

Yvette Lévy fait partie des dernières survivantes de la Shoah. Elle consacre depuis plusieurs années une grande partie de son temps à témoigner.

Hommages et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]