Yves Fourcade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yves Fourcade
Fonction
Préfet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions
Archives conservées par
Archives nationales (F/1bI/107 et F/1bI/908)Voir et modifier les données sur Wikidata

Yves Fourcade, né 26 décembre 1893 à Bordeaux, est le chef de la police des étrangers du régime de Vichy. Il est révoqué puis mis a la retraite d’office en août 1944.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yves Fourcade est né 26 décembre 1893 à Bordeaux. Il devient rédacteur au Ministère de l’Intérieur le 5 janvier 1920. Il devient directeur adjoint le 9 août 1938 puis Directeur le 19 août 1940. En 1944, il devient préfet de 1ere classe hors cadre en 1944. Il est révoque et mis a la retraite d’office en août 1944. Il est placé en disponibilité en 1955, et nommé préfet honoraire en 1958. [1].

Le Fichier Anti-"Métèques"[modifier | modifier le code]

Depuis 1938, Yves Fourcade concocte un Fichier Anti-"Métèques" (Juifs en tête), avec la bénédiction de son supérieur Bussière[2].

Visite dans les camps de travail[modifier | modifier le code]

En décembre 1940, Yves Fourcade visite des camps de travail. Il décide de remédier avec vigueur contre l'oisiveté forcée des internés. Au sujet du camp du Vernet, il entrevoit pour les indésirables de participer à la construction d'un chemin de fer en Algérie[3].

Rafle du 26 août 1942[modifier | modifier le code]

Le 11 août 1942, Yves Fourcade, directeur de la police du territoire et des étrangers, planifie l’arrestation d’un millier d’hommes juifs des Groupement de travailleurs étrangers (GTE) aux environs du 23 août 1942, pour être acheminé en zone occupée[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]