Aizik Feder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Feder.
Aizik Feder
Adolphe Feder Nature morte.jpg

Attribué à Adolphe Feder, Nature morte, localisation inconnue.

Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Aizik Feder, dit Adolphe Feder, né à Odessa (alors Empire russe) le , et mort à Auschwitz le , est un peintre russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Attribué à Adolphe Feder, Au bon vin de France, localisation inconnue.

Après avoir participé au mouvement révolutionnaire du Bund, Adolphe Feder, fils de commerçants, part à Berlin en 1906, puis à Genève où il fréquente l'Académie des beaux-arts. Il rejoint Paris en 1908, étudie à l'Académie Julian et dans l'atelier d'Henri Matisse.

Il passe l'été 1921 dans le Finistère à Doëlan, non loin de PoulduGauguin avait peint. En 1924, il participe à un voyage en Palestine organisé par l'éditeur A. Kogan. Il voyage aussi en Algérie. En 1931, il décore le pavillon de Madagascar lors de l'Exposition coloniale internationale.

Il collabore à des journaux comme Le Monde et La Presse, ainsi qu'à une revue en langue russe, Oudar. Il illustre des livres de Joseph Kessel, d'Arthur Rimbaud[1].

Ouvrages illustrés[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bonardi, L'invitation au Voyage. Le Retour de Jerusalem, Paris, Delpeuch, 1927.
  • Alphonse Daudet, La Petite Paroisse, Paris, Librairie de France, 1930.
  • Joseph Kessel, Terre d'amour, Paris, Mornay, 1927.
  • Suite de 46 aquarelles pour illustrer les œuvres d'Arthur Rimbaud, Paris, Kieffer, 1922.
  • Jérôme et Jean Tharaud, L'Ombre de la croix, Paris, Mornay, 1932.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

En Israël

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peintres russes en Bretagne, ouvrage collectif (R. N Antipova, Jean-Claude Marcadé, Dimitri Vicheney, Cyrille Makhroff, C. Boncenne, V. Brault, Ph. Le Stum, T. Mojenok, I. Obuchova-Zielinska, M. Vivier-Branthomme), Musée départemental breton à Quimper, Éditions Palentines, 2006, p. 58 à p. 59 (ISBN 2-911434-56-0)
  2. Notice sur le site du Hecht Museum.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcus Osterwalder (dir.), Dictionnaire des illustrateurs, 1905-1965, Éditions Ides et Calendes, 2001. p.585.
  • R. N Antipova, Jean-Claude Marcadé, Dimitri Vicheney, Cyrille Makhroff, C. Boncenne, V. Brault, Ph. Le Stum, T. Mojenok, I. Obuchova-Zielinska, M. Vivier-Branthomme, Peintres russes en Bretagne, Musée départemental breton à Quimper, Éditions Palentines, 2006, p. 36-37 (ISBN 2-911434-56-0).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :