Mémorial de la Shoah à Drancy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Mémorial de la Shoah à Drancy[1],[2],[3] est inauguré le [4],[5],[6] par le président de la République française François Hollande[7]. Ce nouveau lieu de mémoire érigé face à la Cité de la Muette[8].

Camp de Drancy[modifier | modifier le code]

Ouverture[modifier | modifier le code]

"Le camp d'internement de Drancy est installé en 1941 par les autorités d'occupation dans un vaste bâtiment alors inachevé, appartenant à un ensemble d'habitation collectif appelé la Cité de la Muette. Il s'agit d'un immeuble en forme de U de quatre étages, autour d'une cour d'environ 200 mètres de long et 40 mètres de large."

"Réquisitionné par l'armée allemande le , des prisonniers de guerre français et britanniques y sont placés temporairement en captivité avant d'être transférés. Les premiers internés juifs sont les victimes de la rafle du . Le camp est ouvert dans la précipitation, dans des conditions d'hygiène et d'alimentation déplorables pendant plusieurs mois, provoquant les premiers décès. La vie demeure difficile, dans l'ennui, alors que les visites et l'intervention des ouvres de secours sont interdites.[9]"

Le camp[modifier | modifier le code]

D'août 1941 à août 1944, le camp d'internement de Drancy ou camp de Drancy a été la plaque tournante de la politique de déportation antisémite en France. Situé au nord-est de Paris, dans la ville de Drancy (alors dans le département de la Seine, aujourd'hui en Seine-Saint-Denis), ce camp a été pendant trois ans le principal lieu d'internement avant déportation depuis la gare du Bourget (1942-1943) puis la gare de Bobigny (1943-1944) vers les camps d'extermination nazis, principalement Auschwitz. Neuf Juifs déportés de France sur dix passèrent par le camp de Drancy lors de la Shoah.

Localisation du Mémorial[modifier | modifier le code]

Mémorial de la Shoah à Drancy[10]

110-112, avenue Jean-Jaurès

93700 DRANCY

Téléphone. 01 77 48 78 20

Architecte[modifier | modifier le code]

L'architecte du mémorial est l'architecte suisse Roger Diener[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]