Édith Pulver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Édith Pulver
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité

Édith Pulver (née le à Londres et mort en à Auschwitz) est une résistante juive française, membre des Éclaireurs Israélites de France (EIF) (qui deviendra Éclaireuses éclaireurs israélites de France) (EEIF), secrétaire de Marc Haguenau. Elle est arrêtée en même temps que lui à Grenoble le par la Gestapo et déportée depuis la gare de Bobigny, par le convoi 69, en date du , à Auschwitz[1],[2], dont elle ne revient pas.

Selon Lucien Lazare[3] (1987) : « Marc Haguenau, dirigeant de la Sixième, et son assistante, Édith Pulver, tombèrent dans une souricière tendue par la Gestapo à Grenoble[4] le . Atrocement torturé, Haguenau trouva la mort le lendemain après avoir sauté dans le vide par la fenêtre du QG de la Gestapo, tandis qu'Édith Pulver, déportée à Auschwitz, n'y survécut pas subissant le même sort que [Jacques] Weintrob. »

D'après la Croix-Rouge, Édith Pulver aurait été arrêtée dans la rue[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir, Klarsfeld, 1978.
  2. Dans le même convoi, il y a un Jean Pulver, né le 18 août 1915 à Paris.
  3. Voir, p. 189.
  4. Édith Pulver résidait au 26, rue Saint Jacques à Grenoble, selon Serge Klarsfeld, 2012.
  5. Voir, La lutte contre le sauvetage durant l'action brunner en France (1943-1944).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]