Édith Pulver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Édith Pulver
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Édith Pulver (née le à Londres et morte en à Auschwitz) est une résistante juive française, membre des Éclaireurs Israélites de France (EIF) (qui deviendra Éclaireuses éclaireurs israélites de France) (EEIF), secrétaire de Marc Haguenau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Édith Pulver est arrêtée en même temps que Marc Haguenau à Grenoble le par la Gestapo et déportée depuis la gare de Bobigny, par le convoi 69, en date du , à Auschwitz[1],[2], dont elle ne revient pas.

Selon Lucien Lazare[3] (1987) : « Marc Haguenau, dirigeant de la Sixième, et son assistante, Édith Pulver, tombèrent dans une souricière tendue par la Gestapo à Grenoble[4] le . Atrocement torturé, Haguenau trouva la mort le lendemain après avoir sauté dans le vide par la fenêtre du QG de la Gestapo, tandis qu'Édith Pulver, déportée à Auschwitz, n'y survécut pas subissant le même sort que [Jacques] Weintrob. »

D'après la Croix-Rouge, Édith Pulver aurait été arrêtée dans la rue[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir, Klarsfeld, 1978.
  2. Dans le même convoi, il y a un Jean Pulver, né le 18 août 1915 à Paris.
  3. Voir, p. 189.
  4. Édith Pulver résidait au 26, rue Saint Jacques à Grenoble, selon Serge Klarsfeld, 2012.
  5. Voir, La lutte contre le sauvetage durant l'action brunner en France (1943-1944).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]