Joseph Migneret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joseph Migneret
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Domicile
Activité
Directeur d'écoleVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Plaque en l'honneur de Joseph Migneret.jpg
plaque commémorative

Joseph Migneret (né en 1888 et mort en 1949), reconnu Juste parmi les Nations a sauvé des dizaines d'enfants juifs de la déportation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Migneret[1],[2] est né en 1888.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Joseph Migneret est un combattant de la Première Guerre mondiale.

Instituteur puis directeur[modifier | modifier le code]

En 1920 Joseph Migneret arrive comme instituteur à l'École élémentaire des Hospitalières-Saint-Gervais qui est située au cœur du quartier du Marais. Fondée en 1848 comme école juive, elle est devenue une école publique en 1880. La majorité des élèves sont juifs. En 1937, il devient le directeur de l'école. Les rafles contre les Juifs déciment l'école. 165 élèves sont arrêtés en , déportés et assassinés.

Rôle pendant la guerre[modifier | modifier le code]

Actif dans la Résistance, Joseph Migneret fournit des faux-papiers et aide les Juifs à échapper aux nazis. Au péril de sa vie, il en héberge chez lui jusqu'à ce qu'il leur trouve un refuge sûr. L'un d'entre eux a demeuré dans son appartement près de deux ans[3].

Pour ses actions il reçoit la distinction de Juste parmi les nations à titre posthume en 1990. Parmi les enfants qu'il a sauvés, Shlomo Fischer-Shenkar[4] et Adolphe Kornman, ont témoigné[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Plaque sur l'école élémentaire de la rue des Hospitalières-Saint-Gervais

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]