Isidore Kargeman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Isidore Kargeman (29 mars 1934, Paris 12-16 avril 1944, Auschwitz) est un des 44 Enfants d'Izieu arrêtés lors de la Rafle du 6 avril 1944, déporté dans le Convoi No. 71, en date du 13 avril 1944, du Camp de Drancy vers Auschwitz, où il est assassiné à son arrivée. Il a 10 ans. Il était orphelin. Ses parents avaient été déportés à Auschwitz, son père, par le Convoi No. 2, en date du 22 juin 1942 et sa mère par le Convoi No. 26, en date du 31 juillet 1942.

Biographie[modifier | modifier le code]

Isidore Kargeman est né le 29 mars 1934, dans le 12e arrondissement de Paris. Son père, Szlama Kargeman est né le 10 juillet 1900 à Grodno, en Biélorussie. Sa mère, Sonia Kargeman (née Sidarska) est née le 1er janvier 1902 à Grodno, en Biélorussie. Ils habitent au 24 rue des Francs-Bourgeois, dans le 4e arrondissement de Paris. Szlama Kargeman est déporté par le Convoi No. 2, en date du 22 juin 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Sonia Kargeman est déportée par le Convoi No. 26, en date du 31 juillet 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz[1],[2],[3].

Izieu[modifier | modifier le code]

 son arrivée à Izieu, Isidore Kargeman est un orphelin.

Samuel Pintel, un des Enfants d'Izieu, qui avait quitté la colonie avant la Rafle, se souvient d'Isidore Kargeman, son voisin de table dans la salle de classe. Il parle du dessin d'Isidore Kargeman: le professeur Nimbus avec un bouquet de fleurs avec des compliments rédigés à la demande de l'institutrice, à l'occasion de l'anniversaire de la directrice de la Maison d'Izieu, Sabine Zlatin, le 13 janvier 1944[4]

Isidore Kargeman est arrêté avec les 43 autres Enfants d'Izieu le 6 avril 1944 et déporté par le Convoi No. 7, en date 13 avril 1944, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est assassiné à son arrivée le 16 avril 1944. Il a 10 ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]