Albert Szerman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Albert Szerman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domiciles
Avenue du Général-Michel-Bizot, orphelinat Beiss Yessoïmim (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Joseph Szerman (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Rywka Szerman (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Albert Szerman (né en 1936 à Paris) est un orphelin juif français, âgé de 8 ans, qui est le seul enfant à survivre à la Rafle de La Varenne-Saint-Hilaire du 22 juillet 1944. Il deviendra un témoin de la Shoah.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Szerman est né en 1936 à Paris. Il est le fils de Joseph Szerman et de Rywka Szerman (née Basz), originaires de Pologne. Joseph Szerman est né le 1er janvier 1908 à Zwolin, en Pologne. Rywka Basz est née le 7 mars 1909 à Varsovie, en Pologne[1]. Ils travaillent comme tailleurs à domicile. Ils habitent au 29, Avenue du Général-Michel-Bizot, dans le 12e arrondissement de Paris.

Rafle du Vélodrome d'Hiver[modifier | modifier le code]

Les parents d'Albert Szerman sont arrêtés à leur domicile, le 16 juillet 1942, lors de la Rafle du Vélodrome d'Hiver. Ils sont déportés par le Convoi No. 9, du Camp de Drancy vers Auschwitz[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8].

La Rafle de La Varenne-Saint-Hilaire[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Albert Szerman. Les Orphelins de La Varenne 1941-1944. Préface d'André Kaspi. Éditions L’Harmattan, 2004.
  • Albert Szerman. Le 29ème Kindle Edition[9]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]