Agence matrimoniale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Agence matrimoniale (homonymie).

Une agence matrimoniale, est une entreprise qui met en relation des célibataires cherchant une relation amoureuse stable.

En France, son activité est encadrée par la loi, se distinguant en cela des clubs de rencontres.

Les agences matrimoniales peuvent être indépendantes ou franchisées.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est au tournant du XVIIIe et XIXe siècle en France que sont apparues les « agences d'affaires » (officines qui offraient toutes sortes de services et dont une des branches étaient les agences matrimoniales). Auparavant intervenaient les marieuses et entremetteurs qui n'officiaient dans le « courtage matrimonial » que dans le privé[1]. Claude Villiaume se prétend être l'inventeur de la première agence de ce type en 1811[2] mais c'est un aristocrate, M. de Foy, qui crée en 1825 la première agence strictement « matrimoniale »[3]. On estime à la fin du XIXe siècle à 150 le nombre de ce type d'agences à Paris, les plus grandes se rémunérant en prenant 5 à 10 % de la dot, les moins importantes se payant en provisions, honoraires, frais de bureau, ce qui laisse la voie à toutes les escroqueries possibles[4].

Dans les années 1960, d'autres modes de rencontres ont parallèlement gagné leurs lettres de noblesse : il s'agit des petites annonces. Les plus notoires étaient celles du Chasseur Français. En France, le Minitel au début des années 1980 donna les premiers prémisses de ce que sont aujourd'hui les sites de rencontres sur Internet, qui informatisent les annonces des particuliers, en les rendant interactives et plus sophistiquées. Les nombreuses dérives du Minitel avec notamment le Minitel Rose, ont fait des émules sur les sites de rencontres, laissant toute la place aux agences matrimoniales pour les recherches sincères et avec sécurité. Certaines se sont par ailleurs spécialisées dans des « niches »[5].

Conseils[modifier | modifier le code]

Une agence matrimoniale est une entreprise et pour cela, en France, elle doit être enregistrée au RCS - Registre du Commerce et des Sociétés.

Avant de faire appel à une agence matrimoniale, il est fortement conseillé de vérifier si cette agence matrimoniale est enregistrée au RCS. Cela permet de vérifier qu'il y a un minimum de professionnalisme de la part de cette société.

Grâce au numéro RCS de l'agence en question, le client peut obtenir d'autres renseignements, comme par exemple, l'année de sa création et ce qui va avec, le nombre d'années d'expérience dans le métier. Cela est très important, vu notamment le fait que beaucoup d'entreprises, donc aussi beaucoup d'agences matrimoniales ferment dans les 3 premières années depuis leur création.

Spécificités par pays[modifier | modifier le code]

Législation française[modifier | modifier le code]

Les agences matrimoniales sont soumises en France aux dispositions du décret n°90-422 du 16 mai 1990 « portant application, en ce qui concerne les offres de rencontres en vue de la réalisation d'un mariage ou d'une union stable, de la loi n° 89-421 du 23 juin 1989 relative à l'information et à la protection des consommateurs ainsi qu'à diverses pratiques commerciales »[6].

Le décret du 16 mai 1990 en faisant directement référence à la loi relative à la protection des consommateurs applique aux contrats les dispositions favorables aux consommateurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Avital Weitzman-Bismuth, Le courtage matrimonial et la promesse de mariage en droit rabbinique, français et israélien (Aspects historiques et comparatistes), 8 décembre 2011
  2. Joseph-Marie Quérard, La littérature contemporaine, Daguin frères,‎ 1839 (lire en ligne), p. 208
  3. Maurice Georgeon, « Du courtage matrimonial », Thèse de droit, Angoulême, 1911, p.23
  4. Dominique Kalifa, « L'invention des agences matrimoniales », L'Histoire, no 365,‎ 25 mai 2011, p. 76,79
  5. Dominique Kalifa, « Histoire de l'amour : les agences matrimoniales », émission La Fabrique de l'histoire sur France Culture, 13 février 2013
  6. Texte du décret n°90-422 du 16 mai 1990 sur Légifrance