Élie Bloch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bloch.
Élie Bloch
Alias
Élie Bloch
Naissance
Dambach-la-Ville, Bas-Rhin
Décès
Auschwitz
Nationalité Drapeau : France Française
Pays de résidence Drapeau : FranceFrance
Diplôme
Activité principale
Formation

Élie Bloch[1]Éliézer-Léopold Bloch, le à Dambach-la-Ville dans le Bas-Rhin et mort en à Auschwitz[2] est un rabbin français. Résistant[3], il est déporté et assassiné à Auschwitz.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Les premières années[modifier | modifier le code]

Élie Bloch est né le 8 juillet 1909 à Dambach-la-Ville (Haut-Rhin). Son père Joseph Bloch est rabbin de Dambach-la-Ville. La famille Bloch a pour origine Grussenheim (Haut-Rhin) où elle vit depuis plus de deux siècles. La branche maternelles, la famille Debré origine du village de Westhoffen.

Devenir rabbin[modifier | modifier le code]

Après son baccalauréat, il prend une décision qui surprend ses proches: au lieu de s'engager dans une carrière rabbinique il s'inscrit à l'École de tissage et de filature de Mulhouse. Il en sort en 1928 avec un diplôme de premier ordre dans la spécialité de tissage.

Rabbin de la jeunesse de Metz[modifier | modifier le code]

Accueilli par Jules Bauer à Paris, il épouse Georgette Samuel, fille du chef du Consistoire de Moselle.

Aumônier des évacués et des réfugiés[modifier | modifier le code]

Il essaye sans succès de sauver le rabbin Moïse Kahlenberg et son épouse.

Rabbin du camp de Poitiers[modifier | modifier le code]

Il devient le responsable de l'UGIF pour la région de Poitiers où il se dépense sans compter pour les internés du camp de la route de Limoges[4].

En février 1943, sa femme est arrêtée sur dénonciation. Venu pour la faire libérer, il est arrêté à son tour avec sa fille âgée de 5 ans. Ils furent internés à leur tour au camp de la route de Limoges à Poitiers puis au camp de Drancy puis déportés sans retour en décembre 1943[5] vers Auschwitz.

Hommage posthume[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]