Rachel Pludermacher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pludermacher.
Rachel Pludermacher
Pludermacher-Rachèle.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
Nationalité
Autres informations
Distinction

Rachel Pludermacher, née Levin ou Lévinate le à Vilnius en Lituanie et morte en , est une éducatrice juive d'origine lituanienne, qui avec son époux Serge Pludermacher, s'occupe d'enfants juifs au Château de Chabannes, à Chabannes, aujourd'hui Saint-Pierre-de-Fursac (Creuse), et à la Maison des Enfants d'Izieu (Ain). Elle est la mère du pianiste Georges Pludermacher.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rachel Levin (ou Lévinate) est née le 9 novembre 1908 à Vilnius, en Lituanie. Elle arrive en France en janvier 1930 à l'âge de 22 ans.

L'Oeuvre de secours aux enfants[modifier | modifier le code]

Rachel Levin est la première employée de l'Oeuvre de secours aux enfants (OSE) en France en 1934[1].

Elle travaille à la Maison d'Enfants de Montmorency, maison qui accueillait des enfants réfugiés d'Allemagne, arrivés seuls en France pour fuir le Nazisme.

À partir de 1940, elle est éducatrice à la Maison d'Enfants : Le Château de Chabannes (Creuse) où elle rencontre son futur mari, Serge Pludermacher.

Elle sera envoyée de 1943 à 1944 dans plusieurs autres Maisons d'Enfants dont la Maison des Enfants d'Izieu qu'elle quitte, alors enceinte, quelques jours avant la rafle du 6 avril 1944. Elle donne naissance à son fils, Georges Pludermacher[2], futur pianiste, à Guéret (Creuse), à proximité de Chabannes, le 26 juillet 1944. Il s'appelle Georges, en souvenir de son grand-père paternel, Gershon Pludermacher, un éducateur juif à Vilnius[3]. Elle est également la grand-mère d'Isolde Pludermacher, conservatrice en chef du patrimoine au Musée d'Orsay.

Film[modifier | modifier le code]

Elle parait dans le film sur les Enfants de Chabannes, en 1999[4],[5],[6],[7],[8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]