Nathalie Kraemer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kramer.
Nathalie Kraemer
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Nathalie Nathalie Fanny[1] Kraemer, née à Paris le 28 avril 1891 et déportée à Auschwitz en 1943 où elle est assassinée à son arrivée le 22 décembre 1943, est une peintre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nathalie Kraemer[2] est née le 28 avril 1891 au domicile de ses parents au 7 Boulevard Magenta dans le 10e arrondissement de Paris.

Son père, Isidore Kraemer, est antiquaire, comme le frère de son père, Lucien Kraemer. Isidore Kraemer est originaire de Strasbourg. Il se considère israélite, l'expression de juif s'appliquant aux juifs d'origine étrangère. Sa mère, Nathalie Armance Kraemer, née Frissonet, originaire de Champagne, n'est pas juive et ne se convertit pas au judaïsme. Aucun membre de la famille du père assiste au mariage.

Isidore Kraemer meurt en 1894 à l'âge de 31 ans, Nathalie a alors 3 ans[3].

Arts plastiques[modifier | modifier le code]

Dès son plus jeune âge, elle s'intéresse aux arts plastiques.

Poésie[modifier | modifier le code]

En 1926, elle publie un ouvrage de poésie intitulé Des Voix montent.

Peintre[modifier | modifier le code]

Elle participe en tant que peintre à plusieurs expositions au Salon des Tuileries et au Salon des indépendants dans la capitale, surtout entre 1936 et 1938[4].

Déportation et mort à Auschwitz[modifier | modifier le code]

En 1943, elle est arrêtée et déportée à Auschwitz par le Convoi No. 63 du 17 décembre 1943[5].

Elle est assassinée à son arrivée à Auschwitz, le 22 décembre 1943[6]

Œuvres d'art[modifier | modifier le code]

Ses tableaux sont conservés en Israël, à l'Université de Haifa (donation Oscar Ghez) et au Musée du Petit Palais à Genève.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. KRAEMER Camille Nathalie Fanny. Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l'Allier.
  2. (en) The Ghez Collection Memorial in Honor of Jewish Artists, Victims of Nazism, p. 58-63. Voir la biographie de Nathalie Kraemer.
  3. (en) The Ghez Collection Memorial in Honor of Jewish Artists, Victims of Nazism, p. 58.
  4. Nadine Nieszawer, « Nieszawer & Princ Bureau d‘expertise - », sur www.ecole-de-paris.fr (consulté le 29 avril 2018)
  5. Voir, Klarsfeld, 2012.
  6. JOFRF no 0287 du 11 décembre 2013 page 20187 texte no 6. Arrêté du 13 septembre 2013 portant apposition de la mention "Mort en déportation" sur les actes et jugements déclaratifs de décès. On y lit: Lévy, née Kraemer (Camille, Nathalie, Fanny) le 28 avril 1891 à Paris 10e (Seine), décédée le 22 décembre 1943 à Auschwitz (Pologne) et non le 17 décembre 1943 à Auschwitz (Pologne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]