Rafle de La Varenne-Saint-Hilaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Shoah en France.

Rafle de La Varenne-Saint-Hilaire
Type Shoah en France
Pays Drapeau de la France France
Localisation La Varenne-Saint-Hilaire
Organisateur Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Drapeau de l'État français État français
Date
Répression
Arrestations 28 enfants

La Rafle de La Varenne-Saint-Hilaire a lieu le 22 juillet 1944 à La Varenne-Saint-Hilaire. Elle concerne les enfants de la pension Zysman, au 57 rue Georges Clemenceau. et de l’orphelinat, au 30 rue Saint-Hilaire, à La Varenne. Emmenés au Camp de Drancy, les 28 enfants sont déportés par le Convoi No. 77, du 31 juillet 1944, à Auschwitz, où ils sont assassinés à leur arrivée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le samedi 22 juillet 1944 une rafle frappe La Varenne-Saint-Hilaire. Des nazis et des collaborateurs, sous les ordres du SS-Hauptsturmführer Aloïs Brunner, envahissent l’orphelinat, au 30 rue Saint-Hilaire et la pension d’enfants Zysman, au 57, rue Georges-Clemenceau[1],[2],[3],[4],[5],[6].

Les enfants de l'orphelinat Saint-Hilaire[modifier | modifier le code]

Par ordre alphabétique[1],[7]:

  • Volf Agrest (ou Volf Agrest-Bornsztajn), 10 ans,

né le 21 octobre 1933 à Nancy. Avant l'UGIF/La Varenne, sa dernière adresse était: Savigny-sous-Faye (Vienne)[8].

  • Berthe Alter, 5 ans,

née le 20 septembre 1938 dans le 10e arrondissement de Paris et dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 17 rue Ferdinand Duval dans le 4e arrondissement de Paris. Elle est la sœur aînée de Charlotte Alter[9].

  • Charlotte Alter, 4 ans,

née le 2 mai 1940 à Paris et dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 17 rue Ferdinand Duval dans le 4e arrondissement de Paris. Elle est la sœur cadette de Berthe Alter[9].

  • Raphaël Benderski, 6 ans,

né le 5 juin 1938 à Nancy, dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 17 boulevard Aristide Briand à Châtellerault (Vienne)[10].

  • Bernard Bernstein ou Bernath Bernstein, 5 ans,

né le 25 juillet 1939 à Sedan dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 123 rue de Strasbourg à Niort (Deux Sèvres)[11].

  • Regina Bernstein (ou Régine Bernstein), 6 ans,

née 9 décembre 1937 à Sedan, sœur de Bernard Bernstein.

  • Simon Bernstein, 8 ans,

né le 23 mars 1936 à Sedan, frère de Bernard Bernstein et de Regina Bernstein.

  • Christiane Fix, 8 ans,

née le 3 janvier 1936 dans le 10e arrondissement de Paris dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 5 rue Voltaire Le Kremlin-Bicêtre (Seine), sœur de Maurice Fix.

  • Maurice Fix, 10 ans,

né le 2 septembre 1933 dans le 15e arrondissement de Paris dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 5 rue Voltaire Le Kremlin-Bicêtre (Seine), frère de Christiane Fix.

  • Jean Grumberger, 7 ans,

né le 4 juin 1937 à Metz dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était à Virollet (Charente-Maritime. Il est le frère de Renée Grumberger et de Rolande Grumberger.

  • Renée Grumberger', 8 ans,

née le 1er juin 1936 à Metz dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était à Virollet (Charente-Maritime. Elle est la sœur de Jean Grumberger et de Rolande Grumberger.

  • Rolande Grumberger, 5 ans,

née le 11 août 1938 à Metz dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était à Virollet (Charente-Maritime. Elle est la sœur de Jean Grumberger et de Renée Grumberger.

  • Emmanuel Holz, 4 ans,

né le 6 mars 1940 à Nancy dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne, donnée explicitement comme le 30 rue Saint-Hilaire (UGIF) était à Naintré (Vienne)[12].

  • Alain Jurkiewicz, 8 ans,

né le 2 juin 1936 à Etterbeek (Bruxelles) (Belgique), qui avant l'UGIF/La Varenne venait de Bruxelles (Belgique) et avait été arrêté à Besançon (Doubs)[13].

  • André Kane, 4 ans,

né le 25 octobre 1939 à Saint Quentin (Aisne) dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 40 rue des Glatiniers à Saint Quentin (Aisne)[14].

  • Alliah Sebbah, 3 ans,

née le 2 novembre 1940 dans le 15e arrondissement de Paris, dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne est donnée explicitement comme le 30 rue Saint-Hilaire (UGIF)[15].

  • David Szwalberg, 9 ans, frère de Hermann (ou Armand) Szwalberg et de Madeleine Szwalberg

né le 4 mars 1935 à Paris dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 5 Impasse des Amandiers dans le 20e arrondissement de Paris[16].

  • Hermann Szwalberg (ou Armand Szwalberg), 10 ans, frère de David Swalberg et de Madeleine Szwalberg

né le 5 février 1934 à Paris dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 5 Impasse des Amandiers dans le 20e arrondissement de Paris[16].

  • Madeleine Szwalberg, 7 ans, sœur de David Szwalberg et de Hermann (ou Armand) Szwalberg

née le 20 novembre 1936 à Paris dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 5 Impasse des Amandiers dans le 20e arrondissement de Paris[16].

  • Jacques Tabak, 7 ans,

né le 2 août 1936 à Metz dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était à Mareuil en Dordogne[17].

Seul enfant de l'orphelinat rescapé de la Rafle[modifier | modifier le code]

Les enfants de la pension Zysman[modifier | modifier le code]

Par ordre alphabétique[1],[7]:

  • Justine Friedrich, 6 ans,

née le 14 avril 1938 dans le 10e arrondissement de Paris dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 100 Faubourg Pont Neuf à Poitiers (Vienne).

  • Paul Jakubowicz, 6 ans,

né le 5 juin 1938 à Strasbourg dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 75 rue Desvergne à Tours (Indre-et-Loire)[18].

  • Isak Rachow, 7 ans,

né le 16 octobre 1936 dans le 10e arrondissement de Paris dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 3 rue Solférino à Aubervilliers (Seine)[19].

  • Suzanne Sterber, 5 ans,

née le 22 octobre 1938 dans le 18e arrondissement de Paris dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 13 Faubourg Poissonnière dans le 9e arrondissement de Paris

  • Édouard Wajnryb, 4 ans,

né le 11 août 1939, à Neuilly-sur-Seine dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était au 23 rue Ruhmkorff dans le 17e arrondissement de Paris[20].

  • Michel Westreich, 4 ans,

né le 24 février 1940 à Metz dont l'adresse avant l'UGIF/La Varenne était à Saint-Privat-des-Prés (Dordogne)[21].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Albert Szerman, rescapé des rafles du Vél d'Hiv' et de La Varenne. yadvashem-france.org.
  2. Jean-François Le Helloco. Inauguration du Rond-Point Lazare Domniez et pose d’une plaque commémorative. lehelloco.fr. 12 octobre 2008.
  3. Les enfants de la Crèmerie Ardourel Partie I : L’orphelin juif que la mort refusa neuf fois de prendre (chapitres 2 à 4). itinerairesdememoire.com. 14 novembre 2016.
  4. Il y a 65 ans, les orphelins de la Varenne. joinville-le-pont.info.
  5. HOPENSZTAND Jacques-Jacob, 10 ans. amejd11e.files.wordpress.com.
  6. 1933 : LA PENSION ZYSMAN. .hillelweb.com.
  7. a et b Les éléments biographiques sont tirés de Klarsfeld, 2012.
  8. A noter que venant de Savigny-sous-Faye (Vienne), on trouve Golda Bornsztajn (née Agrest), 43 ans, née le 6 septembre 1899 à Łuków, Pologne, arrêtée à Poitiers, déportée par le Convoi No. 42, en date du 6 novembre 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz et Liki Bornstajn, 16 ans, né le 27 août 1927 à Nancy, arrêté à l'UGIF/Vauquelin, déporté dans le même convoi No. 77 que Volf Agrest-Bornsztajn, en date du 31 juillet 1944, du Camp de Drancy vers Auschwitz.
  9. a et b Voir, Klarsfeld, 2012.
  10. C'est la dernière adresse de ses parents, arrêtés à Poitiers: Boris Bendersky, 32 ans, né le 9 mai 1910 à Odessa (Ukraine), déporté avec son épouse, Natalia Bendersky (née Leiman), 29 ans, née le 15 août 1913 à Grokitno, par le Convoi No. 47, en date du 11 février 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz
  11. C'est la dernière adresse de ses parents, arrêtés à Poitiers: Isidore Bernstein, 35 ans, né le 23 juin 1907 à Moukatcheve (Ukraine), déporté avec son épouse, Frieda Bernstein (née Grinfeld), 37 ans, née le 15 octobre 1905 à Moukatcheve (Ukraine), et leurs enfants Salomon Bernstein, 4 ans, né le 20 février 1938 à Mecice, Serena Bernstein, 10 ans, née le 3 octobre 1932 à Mecice, Yolande Bernstein, 11 ans, née le 10 juillet 1931 à Munkac, par le Convoi No. 42, en date du 6 novembre 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est le frère de Régine Bernstein, 6 ans, de Simon Bernstein, 8 ans
  12. Les membres de la famille Holz, dont la dernière adresse était à Naintré(Vienne) sont: le père, Moses Holz, 45 ans, né le 13 juillet 1897 à 1897 à Mościsko (Pologne), arrêté à Poitiers, déporté par le Convoi No. 8, en date du 20 juillet 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz, la mère, Blima Holz (née Rosenfarb), 39 ans, née le 27 décembre 1902, à Końskie (Pologne), arrêtée à Poitiers, déportée par le Convoi No. 36, en date du 23 septembre 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz et les enfants: David Holz, 13 ans, né le 23 février 1931 à Nancy, arrêté à l'UGIF/Secrétan, déporté par le Convoi No. 77, Jacques Holz, 10 ans, né le 28 décembre 1933 à Nancy, arrêté à l'UGIF/Secrétan, déporté par le Convoi No. 77, Joseph Holz, 11 ans, né le 26 août 1932 à Nancy, arrêté à l'UGIF/Secrétan, déporté par le Convoi No. 77
  13. Son père, Maurice Jurkiewicz, 36 ans, est né le 16 novembre 1905 à Lodz (Pologne), venait de Bruxelles (Belgique), est déporté par le Convoi No. 42, en date du 6 novembre 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz et sa mère, Joséphine Jurkiewicz (née Pile), 30 ans, née le 15 mars 1912 à Bruxelles (Belgique), refoulée à la frontière suisse, est arrêtée à Besançon (Doubs) et déportée par le Convoi No. 40, en date du du 4 novembre 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz
  14. Son père, Abram Kane', 39 ans, est né le 25 janvier 1903 à Ozorków (Pologne), et sa dernière adresse est au 40 rue des Glatiniers à Saint Quentin (Aisne). Il est arrêté à Châlons-sur-Marne et déporté dans le Convoi No. 12, en date du 29 juillet 1942 du Camp de Drancy vers Auschwitz
  15. Sa mère, Miriam Sebbah (née Jouyou). 39 ans, est née 9 février 1905 à Bou Saâda, (Algérie). Sa dernière adresse est au 53 rue du Dauphiné à Lyon. Elle est déporte par le Convoi No. 72, en date du 29 aveil 1944 du Camp de Drancy vers Auschwitz. L'identité de son pére n'est pas claire. Il semble que c'est Samuel Sebbah, 37 ans, né le 1er janvier 1905 à Liepāja (Lettonie). Il est arrêté dans la Creuse et interné dans le Camp de Nexon et est déporté par le Convoi No, 26, en date du 31 août 1942 du Camp de Drancy vers Auschwitz.
  16. a b et c Son père, Joseph Szwalberg est né le 4 mars 1903 à Varsovie, en Pologne. Il est déporté, à 39 ans, dans le Convoi No. 1, en date du 27 mars 1942, de Drancy/Compiègne vers Auschwitz. Sa mère, Laja Szwalberg (née Nudel) est née le 1er janvier 1902 à Silleiow, en Pologne. Elle est déportée par le Convoi No. 77, comme ses 3 enfants. La dernière adresse des parents est 5 Impasse des Amandiers dans le 20e arrondissement de Paris.
  17. Son père, Salomon Tabak est né le 15 janvier 1815 à Bílina (République tchèque). Il est arrêté à Angoulême. Il est déporté, à 46 ans, par le Convoi No. 40, en date du 4 novembre 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Sa dernière adresse, comme pour le reste de sa famille est à Mareuil en Dordogne. Sa mère, Laja Tabak (née Brunwasser) est née le 24 mai 1896 à Bogdan. Elle est arrêtée à Angoulême et déportée, à 46 ans, par le Convoi No. 40. Sa sœur, Berthe Tabak, est née le 6 juillet 1923 à Yasinia (Ukraine). Elle est arrêtée à Angoulême et déportée, à 19 ans, par le Convoi No. 40. Sa sœur, Frieda Tabak, est née le 20 août 1924 à Yasinia (Ukraine). Elle est arrêtée à Angoulême et déportée, à 18 ans, par le Convoi No. 40. Son frère, Joseph Tabak, est né le 30 décembre 1930 à Metz. Il est arrêté à l'UGIF/Secrétan et déporté, à 13 ans, par le Convoi No. 77. Sa sœur, Rose Tabak, est née le 28 juin 1921 à Yasinia (Ukraine). Elle est arrêtée à Angoulême et déportée, à 21 ans, par le Convoi No. 40.
  18. Sa mère, Rose Jakubowicz (née Kluger) est née le 22 avril 1914 à Moyeuvre (Moselle). Sa dernière adresse est au 75 rue Desvergne à Tours (Indre-et-Loire). Elle est déportée, à 28 ans, par le Convoi No. 8, en date du 20 juillet 1942 d'Angers (Maine-et-Loire) vers Auschwitz.
  19. Son père, Chaim Rachow est né le 14 novembre 1905 à Varsovie (Pologne). Comme le reste de sa famille, sa dernière adresse est au 3 rue Solférino à Aubervilliers (Seine). Il est détenu au Camp de Pithiviers. Il est déporté, à 36 ans, par le Convoi No. 6, en date du 17 juillet 1942 de Pithiviers à Auschwitz. Sa mère, Rywka Rachow (née Manaches) est née le 19 avril 1899 à Varsovie (Pologne). Elle est détenue au Camp de Pithiviers. Elle est déportée, à 43 ans, par le Convoi No. 16, en date du 7 juillet 1942 de Pithiviers à Auschwitz. Son frère, Sylvain Rachow est né le 15 août 1932 dans le 10e arrondissement de Paris. Il est détenu au Camp de Pithiviers. Il est déporté, à 10 ans, par le Convoi No. 25, en date du 28 août 1942 du Camp de drancy vers Auschwitz.
  20. Sa mère, Sarah Wajnryb (née Kuszelewicz) est née le 10 novembre 1903 à Lida (Biélorussie). Sa dernière adresse est au 23 rue Ruhmkorff dans le 17e arrondissement de Paris. Elle est déportée, à 39 ans, par le Convoi No. 58, en date du 31 juillet 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz.
  21. Son père, Abraham Westreich est né le le 4 juillet 1896 à Staek. Sa dernière adresse, comme pour le reste de sa famille, était à Saint-Privat-des-Prés (Dordogne). Il est arrêté à Angoulême. Il est déporté, à 46 ans, par le Convoi No. 40, en date du 4 novembre 1942, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Sa mère, Zlata Westreich (née Wyczolcowski) est née le 15 novembre 1908 à Wysokie (Pologne). Comme son mari, elle est arrêtée à Angoulême et déportée, à 33 ans, par le même Convoi No. 40.

Articles connexes[modifier | modifier le code]