Henri Borlant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Borlant (Hirsch Borland[1]), né à Paris le 5 juin 1927, est un survivant de la Shoah, médecin, auteur de Merci d'avoir survécu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille juive non croyante et non-pratiquante, il fuit Paris avec sa mère et ses frères et sœurs à la veille de la déclaration de guerre de septembre 1939.

Réfugié avec sa famille à Saint-Lambert-du-Lattay en Maine-et-Loire[2]. En se rendant à Angers il subit un contrôle de police et est immédiatement arrêté. Il est déporté à Auschwitz-Birkenau par le Convoi No. 8 en date du 20 juillet 1942 avec son père, son frère Bernard et sa sœur Denise[3]. Aucun d'eux ne reviendra. Trois ans plus tard, il parvient à s'échapper du camp peu de temps avant la libération des camps d'Auschwitz. Il revient en France et après un parcours scolaire peu ordinaire, il parvient à suivre des études de médecine.

Rescapé de la Shoah, il témoigne depuis plusieurs années de ce qu'il a vécu. Il a notamment participé en 2005 au documentaire Les Survivants de Patrick Rotman et il a écrit en 2011 le livre Merci d'avoir survécu.

Ouvrage publié[modifier | modifier le code]

  • Henri Borlant, Merci d'avoir survécu, Paris, Seuil, (ISBN 2-0210-4471-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Patrick Rotman, Les Survivants, témoignage de déportés sur les camps nazis, 2005, 120 min.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir, Klarsfeld, 1978.
  2. « Henri Borlant, mémoire vive », sur angersmag.info (consulté le 30 novembre 2015)
  3. Henri Borlant, Merci d'avoir survécu, Paris, Seuil, mars 2011 (ISBN 2-0210-4471-8))