Les Évadés (film, 1955)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le film de Jean-Paul Le Chanois. Pour le film de Frank Darabont, voir Les Évadés.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Évadés.
Les Évadés
Titre original Les Évadés
Réalisation Jean-Paul Le Chanois
Scénario Jean-Paul Le Chanois et Michel André
d'après ses mémoires, Un certain soir...
Acteurs principaux
Sociétés de production Cocinor
Les Films Saint-James
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film de guerre
Road movie
Durée 117 min
Sortie 1955

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Évadés est un film français réalisé par Jean-Paul Le Chanois et sorti en 1955.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, en 1943, deux prisonniers français, François et Michel, s'évadent du stalag B377 situé dans le nord de l'Allemagne près de la mer Baltique. Ils rencontrent un autre compatriote évadé, Pierre, qui a revêtu l'uniforme d'un officier allemand et se joint à eux. Leur objectif : gagner la Suède, territoire neutre. Pour y parvenir, ils devront faire une partie du chemin à pied puis emprunter un train à destination de la côte et, de là, trouver un moyen pour traverser la mer jusqu'aux rivages de Suède.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Drapeau : France Grand prix du cinéma français 1955.

Production[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

D'après l'histoire vraie du comédien Michel André — Ce film s'est fait grâce à un coup de téléphone de Pierre Fresnay : « Cher Le Chanois, je crois que voilà quelque chose dont vous pouvez tirer un film »[3]. Le Chanois et Michel André, à partir du journal de guerre tenu par ce dernier, ont adapté et coécrit ce road movie se déroulant à pied, en train et en bateau.

Casting[modifier | modifier le code]

Le Chanois voulait absolument Silvia Monfort pour le personnage de Wanda alors qu'elle venait d'avoir un accident. Elle a donc tourné avec un bras dans le plâtre[4].

Musique[modifier | modifier le code]

C'est Albert Raisner qui joue de l'harmonica.

Tournage[modifier | modifier le code]

Intérieurs : Studios de Boulogne (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Durée annoncée par le CNC.
  2. Source : date indiquée sur l'édition originale VHS Fnac/RCV (Régie cassette vidéo), référence EDV13.
  3. Source : essai Le Temps des cerises, entretiens de Jean-Paul Le Chanois avec Philippe Esnault, Éditions Institut Lumière/Actes Sud, 1996 (ISBN 2-7427-0673-9).
  4. Le Chanois : « C'est là que j'ai rencontré Silvia Monfort qui a eu une importance très grande dans mon existence et que je salue au passage. » (Extrait de l'essai Le Temps des cerises).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]