Fernand Musnik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fernand Musnik
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 29 ans)
DachauVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata

Fernand Roger Musnik[1] (10 juillet 1915, Saint-Mandé, Val-de-Marne – 6 mars 1945, Dachau, Bavière, Allemagne) est le commissaire adjoint des Éclaireurs israélites de France (EIF) et les dirige en zone occupée. Déporté par le convoi no 63, le 17 décembre 1943, à Auschwitz, il meurt d'épuisement au camp de concentration de Dachau après les marches de la mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fernand Musnik[2] est un juif d'origine lituanienne. Il est mutilé de la guerre 1939-1940[3].

Union générale des israélites de France (UGIF)[modifier | modifier le code]

Fernand Musnik est membre du conseil d'administration de l'Union générale des israélites de France (UGIF)-nord[4],[5].

La Sixième Éclaireurs israélites de France en zone nord[modifier | modifier le code]

Fernand Musnik et Emmanuel Lefschetz organisent la Sixième Éclaireurs israélites de France en zone nord[6]. Emmanuel Lefschetz dirige les activités de la résistante Yvette Lévy[7].

Déportation[modifier | modifier le code]

La dernière adresse de Fernand Musnik est au 4, rue Changarnier, dans le 12e arrondissement de Paris[8]. Il est déporté par le convoi no 63, le 17 décembre 1943, à Auschwitz. Il meurt d'épuisement au camp de concentration de Dachau après les marches de la mort.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Musnik, Fernand, Roger », Journal officiel, no 290, 14 décembre 1997, p. 18080 ; arrêté du 31 juillet 1997 portant apposition de la mention « Mort en déportation » sur les actes et jugements déclaratifs de décès.
  2. (en) « Photograph of Fernand Musnik, member of the Jewish underground in France, accompanied by another man », coll. Yad Vashem, photo de Fernand Musnik.
  3. Céline Marrot-Fellag Ariouet, « Les enfants cachés pendant la Seconde Guerre mondiale aux sources d'une histoire clandestine », voir le paragraphe 3.3, « La Sixième en zone occupée ».
  4. (en) Raymond-Raoul Lambert, Diary of a Witness: 1940-1943, p. 208, note 7.
  5. Denise Gamson, « Notre arrivée à Lautrec », judaisme.sdv.fr.
  6. « La Sixième Éclaireurs israélites de France (EIF) », p. 1.
  7. « Yvette Henriette Lévy », mémorial de la Shoah, bdi.memorialdelashoah.org.
  8. Cf. Klarsfeld, 2012, p. ???.
  9. (en) Jacques Adler, 1987, p. 110.

Articles connexes[modifier | modifier le code]