Camp Lévitan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le magasin de meubles Lévitan, Paris, en 2011

Le Camp Lévitan ou le Lager-Ost (camp est), est, de juillet 1943 à juillet 1944, un camp de travail forcé, annexe du Camp de Drancy situé dans le magasin Lévitan, au 85-87 Rue du Faubourg-Saint-Martin, 10e arrondissement de Paris. L'annexion du commerce en 1943, a causé l'expropriation du fondateur, Wolff Lévitan, par ailleurs beau-frère de Marcel Bleustein-Blanchet et l'oncle de Robert Badinter.

Histoire[modifier | modifier le code]

plaque commmémorative

Cent vingt internés du camp de Drancy y sont transférés le 18 juillet 1943. De juillet 1943 à août 1944, environ 800 prisonniers vont constituer la main d'œuvre de travail forcé, d'une durée de quelques semaines à un an. 164 de ces prisonniers seront déportés[1],[2].

Détenus du Camp Lévitan[modifier | modifier le code]

Parmi les détenus du Camp Lévitan, on trouve:

Né le 13 septembre 1937 à Ajaccio, dont la dernière adresse est au 23 boulevard Tzarewitch à Nice (Alpes-Maritimes, déporté par le Convoi No. 62, en date du 20 novembre 1943 du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est âgé de 27 ans[3],[4].


Né le 9 décembre 1900 à Tanger, au Maroc, dont la dernière adresse est à Bourgoin (Isère), , déporté par le Convoi No. 62, en date du 20 novembre 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est âgé de 42 ans[3],[6].

Né le 5 août 1890 à Constantinople (Empire ottoman), aujourd'hui Istanbul (Turquie). Sa dernière adresse est au 178 rue de Crimée dans le 19e arrondissement de Paris, déporté par le Convoi No. 62, en date du 20 novembre 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est âgé de 53 ans[3],[6].

Il fait partie de la célèbre famille des Gradis[5].

Né le 24 août 1902 à Mourovange, Russie[7]. Sa dernière adresse est au: 37bis Promenade des Anglais à Nice (Alpes Maritimes). Il est déporté par le Convoi No. 62, en date du 20 novembre 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est âgé de 41 ans[3],[6].


Né le 4 août 1891 à Łódź en Pologne. Sa dernière adresse est à Labenne à Lourdes (Hautes-Pyrénées), déporté par le Convoi No. 62, en date du 20 novembre 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est âgé de 52 ans[3],[6].

Né le 18 septembre 1905 à Alger. Sa dernière adresse est au: 18 rue Puget dans le 18e arrondissement de Paris, déporté par le Convoi No. 62, en date du 20 novembre 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est âgé de 38 ans[3],[6].

Né le 12 avril 1902 à Goeding (Hodonín), Moravie / Slovaquie, aujourd'hui en Tchéquie. Sa dernière adresse est au: 5 Rue du Général-Lanrezac dans le 17e arrondissement de Paris. Il est déporté par le Convoi No. 62, en date du 20 novembre 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est âgé de 60 ans[3],[6].


Né le 6 novembre 1898 à Paris. Sa dernière adresse est au 19 avenue Niel dans le 17e arrondissement de Paris, déporté par le Convoi No. 59, en date du 2 septembre 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz, où il périt. Il est âgé de 45 ans[3],[4].

Née le 5 novembre 1909 à Varsovie en Pologne. Sa dernière adresse est au Centre des Marquisats à Annecy (Haute-Savoie). Elle est déportée à 34 ans, par le Convoi No. 80, en date du 23 juillet 1944[3] (1909-1944), du Camp de Drancy à Bergen-Belsen, où elle meurt en 1944[8],[9], Son fils, Samuel Pintel, alors âgé de 6 ans, lui a rendu une visite au Camp Lévitan, comme il le témoigne dans le podcast, Le Camp Lévitan, un camp de travail en plein Paris. récit sonore immersif 27’[10].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles annexes[modifier | modifier le code]