Partie de campagne (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Partie de campagne.
Partie de campagne
Réalisation Jean Renoir
Scénario Jean Renoir
Acteurs principaux
Sociétés de production Panthéon Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 40 minutes
Sortie 1946

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Partie de campagne, ou Une partie de campagne[1], est un film français réalisé par Jean Renoir, tourné durant l'été 1936, sorti seulement en . Il est l'adaptation de la nouvelle éponyme de Guy de Maupassant.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Été 1860. M. Dufour, un commerçant parisien, vient passer une « journée à la campagne » en famille pour la fête de son épouse, avec sa belle-mère, sa fille Henriette et son commis et futur gendre Anatole. Ils s'arrêtent à l'auberge du père Poulain près de Bezons (alors en Seine-et-Oise), pour déjeuner sur l'herbe au bord de l'eau. Rodolphe et Henri, deux canotiers, entreprennent de séduire Mme Dufour et Henriette...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Tournage et production[modifier | modifier le code]

Le tournage ne fut pas simple : difficulté du montage financier, mésententes au sein de l'équipe, météorologie très défavorable entraînant l'interruption du tournage, jamais repris.

Lors de sa sortie en 1946, le générique indique que le film

« n'a pu être, pour des raisons de force majeure, tout à fait terminé. En l'absence de Jean Renoir, actuellement en Amérique[4], soucieux de respecter son œuvre et d'en conserver le caractère, nous avons décidé de vous le présenter tel qu'il est. »

Des dialogues additionnels ont été écrits par Jacques Prévert[5], après le tournage, à la demande de Pierre Braunberger, le producteur, pour « terminer » le film, mais n'ont pas été utilisés. Selon Pierre Braunberger[6], Renoir a déclaré à l'époque : « J'ai déjà réalisé Le Crime de monsieur Lange, je ne vais pas recommencer à travailler sur du Prévert. »

Réception critique[modifier | modifier le code]

Le montage final de 40 minutes, dans lequel quelques plans non tournés n'ont pu être insérés, remplacés par deux cartons, est celui d'une œuvre achevée : selon André Bazin, « Tout ce qui a été ajouté est matériellement et psychologiquement justifié, on peut même dire que cela manquait à la nouvelle.[...] La partie non tournée et qui se serait déroulée principalement dans la boutique de M. Dufour (rue des Martyrs) est insignifiante dans la nouvelle et l'on peut donc dire que Une partie de campagne est un film parfaitement terminé[7] ». Dans Partie de campagne, Jean Renoir laisse s'épanouir ses thèmes de prédilection (sensualité, relation à la nature et à l'eau, satire sociale, ordre et désordre) dans une nature qui fait penser aux peintures de son père Auguste Renoir.

Selon Claude Beylie, « de l'opposition hardie de deux mondes, le tendre et le grinçant, naît le véritable drame. » Pour André Bazin[7], « la scène d'amour dans l'île est l'un des moments les plus atroces et les plus beaux du cinéma universel. » Scène qui fait écrire à Jean-Bertrand Pontalis :

« Sylvia Bataille dans Partie de campagne de Renoir : la balançoire et surtout, merveille des merveilles, la scène où elle s'abandonne, couchée dans l'herbe, à ce qui soudain lui arrive, la surprend, l'envahit : ce plaisir qui n'a pas de nom[8]. »

— Jean-Bertrand Pontalis, Elles, Gallimard, 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comme dans l'édition DVD de StudioCanal sortie en 2005
  2. (en) Panthéon Production sur l’Internet Movie Database
  3. http://www.dvdclassik.com/critique/une-partie-de-campagne-renoir
  4. Où il s'est réfugié en janvier 1941 pour échapper à l'Occupation allemande et où il tourne 6 films de 1941 à 1946.
  5. Carole Aurouet, Les scénarios détournés de Jacques Prévert, Dreamland, 2003, 256 p., pp.11-39.
  6. Pierre Braunberger, Cinémamémoire, biographie, propos recueillis par Jacques Gerber, préface de Jean-Luc Godard, Paris, Centre Georges-Pompidou, CNC, 1987, p. 114 (ISBN 2858504210).
  7. a et b André Bazin, Jean Renoir, éd. Champ Libre, 1971 (ISBN 2-85184-221-8).
  8. Jean-Bertrand Pontalis, Elles, Gallimard, 2007, p. 10 (ISBN 978-2-07-078474-5).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Une partie de campagne. Éli Lotar, photographies du tournage, sous la direction de Guy Cavagnac, avec la participation de Jean-Pierre Pagliano, L'Œil, 2007 (ISBN 2351370341 et 9782351370346)
  • Olivier Curchod, La Méthode Renoir, Partie de campagne et La Grande Illusion, Armand Colin, 2012 (ISBN 9782200283056)
  • Marie Robert, « Partie de campagne : un film « inachevé » ? », in 1895. Revue de l'association française de recherche sur l'histoire du cinéma, no 57, p. 98-124, 2009, [lire en ligne].

Liens externes[modifier | modifier le code]