Alfred Valensi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred Valensi
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
AuschwitzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Alfred Valensi (hébreu : אלפרד ואלנסי), né le 25 janvier 1878 à Tunis et décédé en juillet 1944 à Auschwitz, est un avocat et journaliste tunisien issu de la communauté juive.

Impliqué dans les premières formes du mouvement sioniste tunisien, il est le fondateur du mouvement Agoudat Tsion. Il est aussi le premier président de la Histadrout tunisienne de 1920 à 1925. De ce fait, il est considéré comme l'un des principaux contributeurs du sionisme en Tunisie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée français de Tunis[Lequel ?], il part étudier le droit à Montpellier. C'est en France qu'il commence à fréquenter les milieux sionistes, notamment Joshua Buchmil et Max Nordau. Il rentre à Tunis en 1905 et fonde l'Agoudat Tsion, premier mouvement sioniste tunisien.

En 1920, il participe à la fondation de la Histadrout tunisienne, avec Joseph Brami.

Il s'installe à Paris en 1926, et devient un proche de Vladimir Jabotinsky et du mouvement sioniste révisionniste.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est incarcéré par la police de Vichy et envoyé en déportation à Auschwitz. Il meurt dans le courant de l'année 1944.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Application de la loi du divorce en France, éd. Laros et Tenin, Paris, 1905
  • Sion et liberté, éd. Imprimerie Finzi, Tunis, 1919 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]