Renée Neher-Bernheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neher.
Renée Neher-Bernheim
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Conjoint

Renée (Rina) Bernheim, connue comme Renée Neher-Bernheim (, Paris - , Jérusalem, Israël) est une historienne juive française qui publie des ouvrages avec son mari, le philosophe André Neher.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Renée Bernheim est née le 4 avril[1] 1922 à Paris. Elle est la fille du docteur André Bernheim[2].

Elle fait ses études secondaires au Lycée Racine, 8e arrondissement de Paris. Après son baccalauréat, elle fait des études de français, latin, grec.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En 1940, la famille Bernheim quitte Paris pour Lyon.

Elle cesse ses études universitaires en 1942.

Résistance juive[modifier | modifier le code]

Elle rejoint la résistance juive. Son rôle : trouver des « planques » pour des enfants juifs. Durant l'été de 1942, pendant trois jours, elle s'occupe d'une centaine d'enfants juifs sauvés de la déportation et cachés dans un hangar à Lyon[2]..

Strasbourg[modifier | modifier le code]

Renée Bernheim épouse André Neher à la fin de 1947. Il vient de soutenir sa thèse de doctorat d'Etat.

En 1948, elle fait partie de la première équipe de professeurs de l'École Aquiba. Elle y enseigne les lettres classiques[2].

Jérusalem[modifier | modifier le code]

Après la guerre des six jours, les Neher font leur Aliyah en Israël et s'installent à Jérusalem.

Renée Neher enseigne à l'Université hébraïque de Jérusalem[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Histoire biblique du peuple d'Israël (Avec André Neher) 3e éd. rev. et corr. Édition : Paris : Librairie d'Amérique et d'Orient , 1988[3]
  • La vie juive en Terre sainte 1517-1918. Calmann-Lévy[4].
  • Jérusalem. Trois millénaires d'histoire, Du roi David à nos jours. Collection Présences du Judaïsme. Albin Michel[5]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jonathan Judaken. Jean-Paul Sartre and the Jewish Question: Anti-antisemitism and the Politics of the French Intellectual. University of Nebraska Press, 2006. (ISBN 0803205635), (ISBN 9780803205635)

[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]