Alfred Denner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred Denner
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Éditeur, résistantVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

Alfred Denner, né le à Tarnów en Pologne et mort le à Strasbourg[1], est un résistant français et un professeur spécialisé dans les études commerciales.

C'est le frère aîné de l'acteur Charles Denner.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

La famille Denner[modifier | modifier le code]

Alfred Denner naît dans une famille juive. Il est le fils de Joseph[2], tailleur de profession, et de Jeanne née Micenmacher. La langue parlée à la maison est le yiddish.

Il a une sœur aînée, Elyse, née en 1923[3], un frère, Charles[4], né en 1926 et un autre frère, Jacques.

La famille s'installe en France en 1930.

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Les Denner se réfugient à Brive-la-Gaillarde, en zone libre.

Le , Alfred Denner est arrêté et incarcéré au château de Ségur. Le rabbin de Brive David Feuerwerker, alerté par la famille, réussit à obtenir sa libération et à lui sauver la vie[5]. Alfred Denner n'oubliera pas.

Peu après, il entre avec Charles dans la Résistance en rejoignant un maquis.

Le professeur[modifier | modifier le code]

Après la guerre, Alfred Denner enseigne le marketing[6],[7]et publie des livres sur ce sujet.

Il a notamment eu pour élève l'industriel Jean-Jacques Hénaff.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Alfred Denner, Principes et pratique du marketing, Paris, Éditions J. Delmas et Cie, 1971[8].
  • Alfred Denner. La Femme de lot La compulsion de répétition à l'œuvre , Nantes, Editions Amalthée, 2007.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]