Alfred Denner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alfred Denner
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Éditeur, résistantVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

Alfred Denner, né le à Tarnów en Pologne et mort le à Strasbourg[1], est un résistant français et un professeur spécialisé dans les études commerciales.

C'est le frère aîné de l'acteur Charles Denner.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

La famille Denner[modifier | modifier le code]

Alfred Denner naît dans une famille juive. Il est le fils de Joseph[2], tailleur de profession, et de Jeanne née Micenmacher. La langue parlée à la maison est le yiddish.

Il a une sœur aînée, Elyse, née en 1923[3], un frère, Charles[4], né en 1926 et un autre frère, Jacques.

La famille s'installe en France en 1930.

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Les Denner se réfugient à Brive-la-Gaillarde, en zone libre.

Le , Alfred Denner est arrêté et incarcéré au château de Ségur. Le rabbin de Brive David Feuerwerker, alerté par la famille, réussit à obtenir sa libération et à lui sauver la vie[5]. Alfred Denner n'oubliera pas.

Peu après, il entre avec Charles dans la Résistance en rejoignant le maquis du Vercors "Cie Duffau".

Le professeur[modifier | modifier le code]

Après la guerre, Alfred Denner enseigne le marketing[6],[7]et publie des livres sur ce sujet.

Il a notamment eu pour élève l'industriel Jean-Jacques Hénaff.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Alfred Denner, Principes et pratique du marketing, Paris, Éditions J. Delmas et Cie, 1971[8].
  • Alfred Denner. La Femme de lot La compulsion de répétition à l'œuvre , Nantes, Editions Amalthée, 2007.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]