Joseph Cogan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joseph Cogan (né le , Kichinev, Russie, aujourd'hui Moldavie-1944, Auschwitz) est le comptable-économe de la Maison d'Enfants de Broût-Vernet à Broût-Vernet (Allier), durant la Seconde Guerre mondiale. Il est arrêté le et déporté avec ses deux enfants par le Convoi No. 64, en date du de Drancy à Auschwitz, où les deux enfants sont assassinés à leur arrivée, et leur père sept mois plus tard.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Cogan est né le , Kichinev, Russie, aujourd'hui Moldavie[1],[2],[3],[4] ,[5].

Son épouse est Jeanette Cogan (née Céorna Cohn), née le 5 mai 1903 à Iași, en Roumanie[1].

Leur fille, Fanny Cogan, est née le 27 novembre 1937, dans le 6e arrondissement de Paris[6].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En 1939 Joseph Cogan veut s’engager dans l'armée française mais il n’est pas appelé[1].

Broût-Vernet[modifier | modifier le code]

Joseph Cogan, Jeannette Cogan et Fanny Cogan sont parmi les premiers à arriver à la Maison d’Enfants de Broût-Vernet (Allier) en janvier 1940[1].

Diplômé de H.E.C.(Hautes Études Commerciales), Joseph Cogan y occupe la position de comptable et Jeannette occupe la fonctions de lingère[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]